Accueil >> Actualité >> Articles

Journées d'échanges au CEA Grenoble sur le démantèlement des Installations nucléaires

| le 31-10-2012 | par Henri De Choudens - Président de l'IRMa | 2402 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Journées d'échanges au CEA Grenoble sur le démantèlement des Installations nucléaires

A l'initiative de la Société Française de Radioprotection (SFRP), se sont tenues les 23 et 24 octobre 2012, dans les locaux de Minatec au CEA Grenoble, deux journées intitulées : "Démantèlement des Installations nucléaires et problématiques associées".

Les trois cents participants à ces journées ont pu débattre des problèmes rencontrés lors de telles opérations et prendre connaissance du retour d'expérience d'opérations terminées ou en cours.

Le démantèlement d'une installation constitue la phase ultime de la vie de celle-ci et, est une phase qui s'étend sur une longue période pouvant aller jusqu'à 20 à 25 ans. La politique française est de démanteler une installation immédiatement après son arrêt définitif. Une réglementation particulière dans le cadre de la réglementation des INB régit ces opérations qui sont soumises comme tout au long de la vie de l'INB, au contrôle de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Les démantèlements s'effectuent avec le souci d'assurer la sécurité des opérations et donc tout particulièrement, d'en limiter les expositions en application du principe ALARA (as low as raisonably achievable) et de minimiser la production de déchets radioactifs, tout ceci en s'efforcant de respecter des délais suffisamment courts et un coût raisonnable.

Les démantèlements terminés ou en cours concernent des INB de très diverses natures. Le cas du CEA Grenoble en cours de dénucléarisation, en est un exemple typique puisque sont en cours de démantèlement : trois petits réacteurs de recherche, un laboratoire de Haute Activité et une station de traitement des effluents et déchets. Le but final est de rendre le terrain vide de toute construction et apte à recevoir des installations de recherche non nucléaires.

Les enseignements tirés des divers démantèlements effectués en France, montrent entre autres, que dès la conception et la réalisation d'une installation nucléaire, celles-ci doivent être pensées pour pouvoir, en fin de vie, être facilement démantelées tout en minimisant la quantité de déchets radioactifs produits. Ce sont de telles préoccupations qui ont été prises en compte, en particulier, dans les deux réacteurs en cours de construction en France : le réacteur de recherche "Jules Horowitz" à Cadarache et le réacteur électronucléaire d'EDF, l'EPR à Flammanville.

En savoir plus :

> Site de la SFRP
http://www.sfrp.asso.fr/

> "Le démantèlement des installations nucléaires" expliqué par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN)
http://classique.asn.fr/index.php/S-informer/Dossiers/Le-demantelement-des-installations-nucleaires



Commentaires »


risques infos
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2018 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |