séisme du Teil - #1 la faille!
Accueil >> Forum >> Les inondations actuelles sont les conséquences directes des plans GEMAPI

Les inondations actuelles sont les conséquences directes des plans GEMAPI

| Accueil Forum |
Message du
13 juillet 2021
Par Visiteur anonyme

je suis chercheur indépendant sur le lien climat-eau-biodiversité, je voudrais vous proposer une approche complètement différente du dérèglement climatique, de la gestion de l'eau en France et de ses conséquences dramatiques.

Une pluie même forte n'est pas un raz de marée mais elle le devient automatiquement quand on ne retient pas les ruissellements en amont des bassins versants. Les inondations actuelles sont les conséquences directes des plans GEMAPI qui consistent à évacuer l'eau pour lutter contre les inondations, résultat les agglomérations en aval subissent de plein fouet les rejets des villes en amont !
Depuis plus de 30 ans les climatologues disent bien, qu'avec le dérèglement climatique, il n'y aura pas moins d'eau mais une dégradation de la répartition annuelle des pluies : inondations l'hiver et sécheresse l'été, exactement le scénario qui s’installe durablement en France

Les sécheresses et les inondations ne sont pas des fatalités liées au dérèglement climatique mais le résultat logique d'une très mauvaise gestion des eaux de surface, Inondation c’est quand l’eau repart trop vite vers la mer, sécheresse c’est quand elle est repartie trop vite …


Si on avait DEUX fois plus de précipitations on aurait DEUX fois plus d’inondations mais toujours pas assez d’eau l’été … C'est en apportant une réponse cohérente aux inondations (retenir au lieu d'évacuer) qu'on ne parlera plus jamais de sécheresse. Il suffit de retenir à peine 10% du volume des inondations annuelles

0_838493_1_bassins_versants.jpg
Vous devez être connecté(e)
0_352496_1_cycle_eau_complet.jpg
0_872842_soleil_parasol_5.jpg
 
Le 27 juillet 2021
Par Visiteur anonyme

Bonjour, je pense que ce chercheur  n’a pas très bien compris l’objet réel de la GEMAPI et notamment le premier item du L211-7 qui justement met en avant l’intérêt d’une gestion à l’échelle de l’ensemble du bassin versant et de faire du ralentissement dynamique sur les têtes de BV ou un travail sur les Zones d'Expansion de Crue. Là il parle plutôt de la gestion des inondations justement d’avant la GEMAPI et même avant les années 2000. A cette époque, on recherchait surtout « d’une évacuation tout à la mer le plus vite possible ».

Donc une « bonne » gestion GEMAPI des BV permettrait aussi de recharger les nappes pour la ressource en eau, point sur lequel ce chercheur souhaitait maladroitement attirer l’attention.

 

 

Répondre en tant que visiteur ou se connecter


(ne sera pas affiché publiquement)


JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

Haut de page