Calme apparent risque présent
Accueil >> Forum >> risque d'inondation à Vaulnaveys-Le-Haut

risque d'inondation à Vaulnaveys-Le-Haut

| Accueil Forum |
Message du
02 août 2010
Par RAPHAEL BLANC
Forum de l'Institut des Risques Majeurs

Bonjour,

J'ai l'intention d'acheter un tout petit terrain constructible à Vaulnaveys Le Haut en zone faiblement inondable (chemin de la Perrière), car non loin coule un ruisseau alimenté par Chamrousse.

Les riverains sont rassurants, mais je souhaiterais avoir des infos précises sur le sujet : antécédents et ampleurs des éventuelles crues passées.

Des riverains m'ont dit par ailleurs que le ruisseau a nettement diminué en volume depuis qu'a été installée une retenue d'eau pour les canons à neige à Chamrousse. On me dit aussi qu'un autre bassin ou retenue serait à l'étude qui aurait pour effet d'assécher davantage ce ruisseau. Je ne sais où avoir confirmation ou non de ces informations.

Si mon message n'a pas sa place sur ce forum, merci de m'indiquer des pistes vers où le rediriger.

Cordialement,

RB

 

 

 

 
Le 06 août 2010
Par Sébastien Gominet (IRMa)
Forum de l'Institut des Risques Majeurs

Ne connaissant pas la zone indiquée, je ne peux que vous fournir des éléments d'informations et de réflexions généraux.

La commune dispose d'une carte de risques établie en application de l'article R111.3 du code de l'urbanisme et approuvée par arrêté préfectoral le 28/09/1990. Il faudrait la consulter en mairie pour voir dans son rapport si des éléments d'informations sont fournis pour le secteur qui vous concerne. Ce serait l'occasion de leur demander si d'autres études existe et de consulter leurs archives pour trouver la traces d'éventuelles crues (mais ça risque de prendre beaucoup de temps !).

Les informations historiques sur les crues sont précieuses mais aussi parfois à considérer avec prudence. Quand elles sont anciennes, la topographie a pu changer depuis, le ruisseau a pu être endigué, canalisé, des aménagements (routier, lotissement, etc.) ont pu être réalisés, de même que des travaux de protection... et l'ensemble de ces éléments peut conduire à une aggravation ou une diminition du risque. Bref le risque d'hier n'est pas forcément le risque d'aujourd'hui. C'est pour cette raison qu'il est nécessaire que des études récentes (comme des cartes d'aléas, des études hydrauliques, des Plans de Prévention des Risques, etc.) aient été réalisées pour que le risque soit correctement pris en compte en matière d'urbanisme... mais ce n'est pas toujours le cas.

De manière générale aussi, habiter proche d'un cours d'eau n'est jamais anodin. On prend toujours en compte un aléa de référence (en générale une crue centennale) qui peut être dépassé en cas d'événement rare. A Draguignan récemment, j'ai vu des habitations construites sur vide sanitaire d'au moins 50 cm mais qui ont été inondées sous plus d'1,5 m d'eau.

L'adaptation de la construction (comme un vide sanitaire) permet de se protéger ou de réduire les conséquences d'un phénomène. Si elle ne résout pas tout, elle est malgré tout essentielle, mais le surcoût induit décourage souvent les personnes concernées et c'est bien dommage.

Vous pouvez consulter le service risque de la DDT (Direction Départementale des Territoires) ou le service de Restauration des Terrains en Montagne de l'Isère, qui doivent connaître la zone concernée mieux que nous.

Ma collègue qui a réalisé le PCS de vaulnaveys et qui habite à Vaulnaveys pourrait peut-être vous aider mais elle est absente jusqu'à fin août. Je lui indiquerai votre message.

Cordialement,

Sébastien Gominet

 
Le 06 août 2010
Par RAPHAEL BLANC
Forum de l'Institut des Risques Majeurs

Un gand merci pour votre réponse très claire et très détaillée.

J'ai rencontré le service urbanisme de la mairie qui était rassurant, mais pas précis quant aux sources ou documents de référence.

De plus le terrain, trop cher, avec un petit shon, est à la vente depuis 3 ans. J'ai eu le sentiment que la commune aimerait bien qu'il soit enfin vendu ...

Je vais donc prendre contact avec les services que vous m'avez conseillés.

Je reste également vivement intéressé par l'avis de votre collègue. Pour information il s'agit du torrent du Vernon.

Encore merci.

Très cordialement,

RB

Tél : 0636515179

 

 

 

 
Le 07 septembre 2010
Par RAPHAEL BLANC
Forum de l'Institut des Risques Majeurs

Bonjour,

Je suis toujours à la recherche de toutes les informations disponibles relatives au risque d'inondation susceptible d'être provoqué par le torrent du Vernon, notamment sur le chemin de la Perrière à Vaulnaveys Le Haut.

Je reste donc très intéressé par l'avis de votre collègue qui a réalisé le PCS de Vaulnaveys.

En vous remerciant,

R. Blanc

 

 
Le 28 septembre 2010
Par Laurence Cassagne
Forum de l'Institut des Risques Majeurs

Une étude hydraulique est en cours sur le Vernon. Les communes de Chamrousse, Saint Martin d'uriage, Vaulnaveys-le-haut, Vaulnaveys-le-bas et Vizille sont concernées. Cette étude est coordonnée par un syndicat de rivière : le SACO &040;Syndicat d'Assainissement du Canton de l'Oisans&041;. Une première présentation est prévue pour fin 2010.

Laurence Cassagne, Ingénieur Sécurité Environnement (IRMa)

 
Le 20 octobre 2010
Par RAPHAEL BLANC
Forum de l'Institut des Risques Majeurs

Bonjour,

Les conclusions de cette étude (qui a probablement un objet et un but précis) peuvent-elles conduire les autorités compétentes à déclarer certaines zones proches du Vernon non constructibles ?

Je vous remercie pour les compléments d'information que vous pourriez m'apporter à nouveau. Je suis également joignable au 06 36 51 51 79.

Très cordialement

 

 

 

 

 

 

 
Le 21 octobre 2010
Par Sébastien Gominet (IRMa)
Forum de l'Institut des Risques Majeurs

Oui, dans le principe, il est tout à fait possible qu'une étude hydraulique mette à jour certains risques sur un ou plusieurs secteurs de la commune, ce qui pourrait conduire le maire à y interdire l'urbanisation via l'article R-111.2 du code de l'urbanisme en attendant la révision du PLU si nécessaire. Cette mesure peut être temporaire si des travaux de protection sont prévus pour sécuriser les zones dangereuses, aménager le cours d'eau, etc. Ca c'est le principe, il faut maintenant attendre les résultats de l'étude...

Cordialement,

Sébastien Gominet

 

Répondre en tant que visiteur ou se connecter


(ne sera pas affiché publiquement)


adhesion
inondation de l'Arbresle en 2008
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page