glissement de terrain du Châtelard
Accueil >> Documentation >> Bibliothèque >> Sélections thématiques

La catastrophe d'AZF


Septembre 2016

AZF, depuis ce 21 septembre 2001, trois lettres qui ne sont plus synonymes de "AZote Fertilisants" mais de plus grave catastrophe industrielle qu'ait connue la France. Ce jour là, l'attaque des tours jumelles du World Trade Center à New-York, est encore dans les esprits, le sol a tremblé à Toulouse sous la violence de l'explosion. Puis un vent fou à fait voler en éclats les vitres, détruisant sur son passage des habitations, des établissements scolaires, des entreprises, des véhicules... Des questions restent toujours en suspens : accident ? attentat ? la catastrophe aurait-elle pu être évitée ? De nombreux ouvrages tentent d'apporter un éclairage. En voici une sélection...

Les consignes de sécurité ne prennent pas de vacances


Juin 2016

Que faire en cas de vigilance météo orange ou rouge ? Quels sont les bons comportements à adopter si un feu de forêt survient près de mon camping, si une rivière vient à déborder... Où que l’on soit, les risques ne prennent pas de vacances. Gardons à l’esprit les bons automatismes…

Tchernobyl : Un avant et un après


2016

C’est un événement qu’on voudrait effacer, un enchaînement "d’erreurs humaines, inconscientes ou délibérées" qui a conduit à l’accident reconnu comme le plus grave accident nucléaire arrivé à ce jour et qui a déchaîné une tempête médiatique. Un exemple épineux de déficience de communication de crise sur des problèmes de radioprotection et de sûreté nucléaire qui font appel à des compétences différentes. Au-delà des polémiques, un tel accident n’est-il pas porteur d’enseignements ? N’a-t’on pas vu émerger une nouvelle notion, celle de "culture de sûreté" et bien d’autres innovations telles que : l’application de l’échelle de gravité des incidents nucléaires, la transparence de l’information, l'approche coordonnée au niveau international de la sûreté nucléaire et des déchets radioactifs…

Changement climatique : s'adapter pour limiter les impacts négatifs


Décembre 2015

La "COP 21" va s’appuyer sur le 5e rapport du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) publié en novembre 2014, dont le message est clair : le dérèglement climatique, causé par l’activité humaine, est incontestable. Il est encore temps d’agir, indique la ministre du Développement durable, Ségolène Royal :. « Chacun à son échelle, dans sa vie quotidienne, peut agir efficacement ».

10 ans de PCS : Où en est-on ?


Septembre 2015

2005-2015 : 10 ans après, où en est la réalisation des plans communaux de sauvegarde et ont-ils fait la preuve de leur efficacité ? Les retours d’expériences d’événements ou d’exercices de simulations ont permis depuis son institution, de tester l’efficacité de cet outil décisionnel ou de détecter ses défaillances et ainsi de l’améliorer.

La directive "Seveso 3" et le risque industriel


Juin 2015

La Directive Seveso tire son origine d’un accident particulièrement grave, qui a suscité l’émotion : le rejet accidentel de dioxine en 1976 dans une usine chimique située sur la commune de Seveso en Italie. Trois directives européennes dites « Seveso » concernant les risques d’accident majeur industriel se sont succédé de 1982 à nos jours.

Risque d’inondation : Urbaniser une ville résiliente


Mars 2015

Bâtir des digues ou s’adapter au changement climatique et à la montée du niveau des océans ? Vivre en zone potentiellement inondable est possible dans la mesure où le risque est anticipé par une meilleure prise en compte dans l’aménagement du territoire. Adapter le territoire, adapter les projets architecturaux, tel sont les nouveaux défis technologiques tout en gardant pour priorités : - sécuriser les vies humaines, - faciliter le retour des activités à une vie normale, - et limiter les dommages.

Rappelons-nous les grandes catastrophes technologiques du passé


Décembre 2014

Fukushima, AZF, Tchernobyl, Bhopal, Seveso… la simple évocation de ces noms fait resurgir les drames dans les mémoires. Parleront-ils d’eux-mêmes dans quelques années, pour les plus jeunes, lorsque le temps aura passé ? A quoi sert la mémoire des risques ? A faire les bons choix, à tirer des enseignements utiles à la bonne gestion des événements futurs, à sauver des vies... ou tout simplement parce que la mémoire des risques est au cœur de la prévention.

 

38 sélections thématiques / 4 page(s)

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2016 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |