Bonne année 2022 !
Accueil >> Documentation >> la Photothèque

Vue aérienne du secteur de Pré Pichat sur l'Isère

Date : 14/04/2021
Secteur : Isère - ancien bras mort de Pré Pichat
Vue aérienne de la commune de Crolles depuis l'Isère à Pré Pichat Vue aérienne de l'Isère entre Crolles et Froges Vue aérienne de l'Isère dans le secteur de Pré Pichat à Crolles Vue aérienne de l'Isère entre Crolles et Froges Vue aérienne de l'Isère dans le secteur de Pré Pichat à Crolles
Vue aérienne de l'Isère dans le secteur de Pré Pichat à Crolles Vue aérienne de l'Isère dans le secteur de Pré Pichat à Crolles Vue aérienne de l'Isère dans le secteur de Pré Pichat à Crolles Vue aérienne de l'Isère entre Crolles et Froges - confortement de la digue rive droite par le SYMBHI Vue aérienne de l'Isère entre Crolles et Froges - confortement de la digue rive droite par le SYMBHI
Vue aérienne de l'Isère entre Crolles et Froges - confortement de la digue rive droite par le SYMBHI Vue aérienne de l'Isère entre Crolles et Froges - confortement de la digue rive droite par le SYMBHI Vue aérienne de l'Isère entre Crolles et Froges - confortement de la digue rive droite par le SYMBHI Vue aérienne de l'Isère dans le secteur de Pré Pichat à Crolles Vue aérienne de l'Isère dans le secteur de Pré Pichat à Crolles
Vue aérienne de l'Isère dans le secteur de Pré Pichat à Crolles Vue aérienne de l'Isère dans le secteur de Pré Pichat à Crolles   

Dans sa lutte contre les inondations, la stratégie du Symbhi consiste à accompagner les circulations naturelles de la rivière. Plutôt qu’enserrer la rivière à toute force dans des digues toujours plus hautes, les travaux ont redonné de la place à la rivière et les aménagements réalisés permettent de guider l’eau selon les différentes occurrences de crues vers des zones naturelles et agricoles où les dommages seront limités.

Sur le site de Pré Pichat un chantier important du projet Isère amont a permis de reconnecter au lit de l'Isère deux anciens bras comblés par les matériaux déposés par la rivière au cours de ses crues. Le premier chenal qui longe la digue sur environ 500 mètres est de nouveau alimenté par la nappe d’eau souterraine dans sa partie amont et par les remontées de l'Isère dans sa partie aval. Sur ce secteur à faible vitesse d’écoulement, les interventions ont permis de recréer des milieux humides favorisant le développement d'habitats diversifiés le long des berges, notamment un reboisement avec des espèces de bois tendre comme le saule. En bordure de l’Isère, comme cela a été fait à Meylan, un second bras a été terrassé à Pré Pichat : alimenté de façon permanente, il permet de redynamiser le milieu intra-digue.

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2021 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |