Accueil >> Actualité >> Articles

Malformations congénitales et Tchernobyl

| le 29-01-2002 | par Henri De Choudens - Président de l'IRMa | 2560 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |

Evaluation des conséquences sanitaires de l'accident de Tchernobyl en France : les résultats de plusieurs enquêtes de l'Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire, de l'Institut de veille sanitaire et du groupe de recherche sur la thyroïde de la Société Française d'Endocrinologie

Malformations congénitales et Tchernobyl

Les analyses menées par le réseau européen des registres des malformations congénitales EUROCAT, entre 1986 et 1999, ont conclu à l'absence d'influence détectable des retombées de Tchernobyl sur l'apparition d'anomalie congénitales (telles entre autres la Trisomie 21) dans 9 pays d'Europe de l'Ouest dont la France (Source : Evaluation des conséquences sanitaires de l'accident de Tchernobyl en France - Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire - Institut de veille sanitaire - décembre 2000).

 

Tchernobyl et cancers de la thyroïde en France

Rapporté dans la revue Santé et rayonnements ionisants (N°23 - décembre 2001), les conclusions du groupe de recherche sur la thyroïde de la Société Française d'Endocrinologie indiquent qu'un accroissement du nombre de cancers thyroïdiens a été constaté en France depuis 1975. Le taux d'accroissement constaté n'a pas varié entre la période antérieure à Tchernobyl et la période postérieure.

Ce phénomène est présent dans toutes les régions du monde. Il n'y a donc pas d'argument scientifique qui conduise à penser qu'en France les retombées de Tchernobyl aient eu une influence sur le taux de cancers thyroïdien actuellement constaté. Sur ce sujet, viennent d'être publié les résultats d'une enquête épidémiologique menée par l'union Régionale des Médecins libéraux de Franche-Comté sur l'incidence annuelle des cancers de la thyroïde chez les enfants de moins de 15 ans dans la Région de Franche Comté pour la période 1980-1998 . Cette enquête concerne en particulier le Département du Jura, l'un des départements français les plus touché par les retombées de Tchernobyl. Les résultats de cette enquête montrent qu'il n'a pas été mis en évidence de variation significative du taux de cancer de la thyroïde chez l'enfant ni dans le temps ni dans l'espace.



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |