Accueil >> Actualité >> Articles

Rréunion d’information sur le Plan de Prévention des Risques Naturels Inondation (PPRNi) Romanche Aval

Le 26-03-2010 | Par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 4130 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Rréunion d’information sur le Plan de Prévention des Risques Naturels Inondation (PPRNi) Romanche Aval

La démarche concernant le Plan de Prévention des Risques Naturels Inondation (PPRNi) Romanche Aval est relancée. Une réunion d’information a été organisée par les services de la préfecture de l’Isère, le jeudi 25 mars 2010 à Vizille. Les zones inondables ont diminué par endroit. Une nouvelle carte des aléas est en cours d’approbation.

Le PPRNi Romanche Aval a été prescrit par le Préfet de l’Isère en août 2005.

Une carte des aléas avait été envoyée aux communes concernées par le risque d’inondation de la Romanche aval en 2006. Les communes impactées sont : Jarrie, Champ-sur-drac, Vizille, Notre Dame de Mésage, Saint Pierre de Mésage, Séchilienne, Saint Barthélémy de Séchilienne.

La révision importante des hypothèses concernant l’hydrologie de la Romanche aval et celles des conséquences liées au phénomène des Ruines de Séchilienne ont imposé la réalisation d’une nouvelle modélisation numérique de la crue centennale de la Romanche.

C’est donc une nouvelle carte des aléas, pas encore définitive, qui a été présentée à Vizille le jeudi 25 mars 2010.

Les services de l’Etat ont tout d’abord précisé le contexte de leur intervention en présentant la politique de prévention des risques naturels, la prise en compte de ces risques dans l’aménagement du territoire, le PPRN et sa procédure d’élaboration.

Le public présent a, ensuite, eu des explications sur le principe de construction d’une carte des aléas et une présentation des scénarii utilisés pour arriver à la carte « inondation Romanche aval 2010 ».

L’évolution des hypothèses et des résultats obtenus entre les études de 2006 et celles de 2010 sont les suivants :

  • L’hydrologie de la Romanche Aval

Le débit de pointe de la crue centennale de la Romanche a évolué de 880 m3/s en 2006 à 550 m3/s en 2010. Cette diminution s’explique par le fait que les experts ont conclu à la non concomitance des affluents de la Romanche en cas de crue.

  • Le barrage formé par l’éboulement des Ruines de Séchilienne

L’étude menée par la CNR sur un modèle réduit a permis d’étudier le comportement du barrage formé en fond de vallée de la Romanche. Le surdébit occasionné par le déversement du lac naturel dans la Romanche a été évalué à 50 m3/s en 2010 au lieu de 220 m3/s en 2006. Il n’y a en effet pas de rupture franche du barrage, et donc, pas de « gigantesque » vague qui arriverait sur Vizille comme cela était craint avant cette étude.

Par ailleurs, un diagnostic des digues de la Romanche en 2005 a mis en évidence 11 points de rupture potentielle.

La nouvelle carte des aléas présentée est issue d’une modélisation réalisée par SOGREAH. Ce cabinet d’étude a travaillé sur trois scénarii :

  • Une inondation sans brèche dans la digue de la Romanche
  • Une inondation avec une brèche au niveau de Péage de Vizille (entrée sud de vizille)
  • Une inondation avec une brèche en face de la zone d’activité de cornage (sortie de vizille)

 

La carte des aléas 2010 est une enveloppe maximale des résultats obtenus lors des trois scénarii ci-dessus.

Le nombre de personnes présentes à la réunion était trop important pour permettre un examen précis (à la parcelle) des zones inondables. Les habitants pourront aller consulter la carte dans leur mairie et faire des remarques.

Les services de l’Etat souhaitent en effet affiner certaines zones qui ont pu être aménagées et donc modifier la topographie. Ils étudieront les demandes d’ajustement avant de publier la carte officielle.

 

Une réunion sur le projet d’aménagement de la basse Romanche et les travaux envisagés est organisée par le SYMBHI mardi 30 mars 2010 en mairie de Vizille.

 

En savoir plus :

> Dossier thématique de l’IRMa concernant les Ruines de Séchilienne
http://www.irma-grenoble.com/05documentation/04dossiers_articles.php?id_DTart=8&id_DT=1

> Le Syndicat Mixte des Bassins Hydrauliques de l'Isère (SYMBHI) – La Romanche
https://www.isere.fr/symbhi/

> "Ruines de Séchilienne : mesures à prendre face aux risques" - Rapport du CGEDD (janvier 2010)
http://www.irma-grenoble.com/05documentation/00bibliotheque_document_afficher.php?idDocument=1533



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2020 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |