Accueil >> Actualité >> Articles

L’agglomération grenobloise est-elle encore inondable de nos jours ?

| le 22-10-2014 | par François Giannoccaro - Directeur de l'IRMa | 2538 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
L’agglomération grenobloise est-elle encore inondable de nos jours ?

Vendredi 17 octobre 2014, dans le cadre de la Fête de la science, l’Université Inter-Ages du Dauphiné (groupe Amis des sciences et techniques) a organisé en collaboration avec notre Institut, dans l’amphithéâtre de la Maison du Tourisme, une conférence publique sur le thème « L’agglomération grenobloise inondable ? » qui a réuni plus de 200 participants.

Il y a cinq ans, nous avons commémoré le 150ème anniversaire de la dernière crue ayant submergé l’agglomération grenobloise. A la suite de pluies prolongées qui saturèrent le sol des bas versants et d’un vent du sud qui fit fondre la neige en altitude, l’Isère sortit de son lit et, dans la nuit du 1 au 2 novembre 1859, inonda l’agglomération grenobloise. Des repères, fixés sur les immeubles, rappellent le niveau atteint par l’eau. On compta 6 victimes sur cet évènement avec de graves perturbations et de gros dégâts dans toute l’agglomération.

Dans quelles conditions la crue de l’Isère de 1859 s’est-elle produite ? Une telle inondation est-elle toujours possible de nos jours dans l’agglomération grenobloise ? Quelles sont les mesures de prévention et de protection qui sont prises ? Quels seraient les moyens de vigilance et d’alerte des populations potentiellement vulnérables ? Quels sont les moyens de secours et de sauvegarde au niveau local ?

Au regard de la connaissance scientifique et des technologies disponibles aujourd’hui, c’est à ces questions que des scientifiques, des acteurs de la gestion du territoire comme le Syndicat Mixte des bassins hydrauliques de l'Isère (SYMBHI) et la ville de Grenoble, de la gestion des risques et de la prévision des crues ont tenté de répondre (cf. programme et intervenants ci-dessous).

Les participants ont (re)découvert que l’Isère avait connu de nombreuses crues remarquables au fil des siècles passés. Des explications ont été fournies sur les conditions dans lesquelles la dernière grande crue de l’Isère de 1859 s’était produite. Si elle se reproduisait de nos jours, en tenant compte de la conformation actuelle de la vallée (digues, autoroute, voie ferrée…), les dommages atteindraient le milliard d'euros. Pour autant, remonter les digues encore plus haut ne ferait que reporter les inondations plus en aval, et aggraver les dommages en cas de rupture de la digue…

C’est bien cette réalité qui a engagé les responsables et décideurs locaux à créer le SYMBHI par arrêté préfectoral, le 26 mars 2004. L’enjeu de cette structure portée par le Conseil général de l’Isère est de mettre en œuvre d’importants travaux d’aménagement sur l’Isère à l’amont de Grenoble pour protéger la ville contre d’éventuelles crues futures de la rivière. Le projet dit « Isère amont » concerne 29 communes de la vallée du Grésivaudan et plus de 300 000 personnes. Les aménagements du projet Isère Amont ont pour objectifs de protéger les zones urbanisées à hauteur de la crue bicentennale (ou crue de 1859), de valoriser les milieux naturels (confluences, bras-morts, forêts alluviales, corridors biologiques) et de développer la fréquentation des berges de l'Isère grâce à des aménagements paysagers et de loisirs. Le budget global du projet Isère amont est de 112 millions d’euros dont les travaux s’étaleront jusqu’en 2021.

Aujourd’hui en cas de crue de l’Isère, la Cellule Prévisions des crues portée par DREAL Rhône-Alpes fournit des informations de mise en vigilance précoce aux autorités publiques locales pour tenter d'anticiper la situation. L’amélioration continue des informations de prévision et de suivi des crues (qui est complexe) délivrées aux préfets et aux services déconcentrés mais aussi aux maires devrait permettre de préparer et de gérer l’événement. Ces informations disponibles sur le site www.vigicrues.gouv.fr assure également une large information simultanément auprès des médias et des populations en donnant des conseils ou consignes de comportement adaptés à la situation.

Au niveau communal, il appartient à la commune de prévoir une surveillance du cours d'eau, pour le cas échéant prendre des dispositions anticipées de sauvegarde, et s’il y a lieu, informer voire alerter rapidement les populations. Sur ce point, le Plan communal de sauvegarde (PCS), qui est l’outil opérationnel d’aide à la décision du maire pour faire face à une situation de crise, peut permettre de réduire les conséquences de l’événement (dispositions planifiées de l’alerte dans les zones à risque et aux abords).

Les participants sont ressortis de la conférence en prenant conscience que le risque d'inondation sur l’agglomération grenobloise n’était aujourd’hui pas totalement exclu et qu’il était important de savoir comment ils seraient alertés en cas de crues importantes de l’Isère et de bien connaître les consignes de sécurité.

 

En savoir plus :

> Acceder au site internet du SYMBHI
https://www.isere.fr/symbhi/

> Acceder au site internet de vigicrues
http://www.vigicrues.gouv.fr/

> Accéder au site internet de la ville de Grenoble (pages dédiées aux risques majeurs)
http://www.grenoble.fr/1009-risques-majeurs.htm

> Plus d'informations sur l'Isère dans notre dossier thématique "Les colères de l'Isère aujourd'hui maitrisées ?"
http://www.irma-grenoble.com/05documentation/04dossiers_numero.php?id_DT=8


Télécharger :

> Découvrir le programme
http://www.irma-grenoble.com/PDF/actualite/articles/PROGRAMME__DE__LA__SESSION__DU__VENDREDI__17__OCTOBRE__2014.pdf



Commentaires »


L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2018 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |