matinale risques nucléaire
Accueil >> Les risques en Rhône-Alpes >> Fiches événements
Commune BRIGNAIS
Département RHONE
Type de risque crue rapide des rivières
Date 2 et 3 décembre 2003
Secteur Le Garon
Observations Crue estimée entre 65 et 70m³/s à Brignais, proche de la centennale telle que définie par Sogreah en 1998 et cinquantennale à Givors (la fréquence est décroissante de l’amont vers l’aval). Les études suivantes ont permis d'affiner la fréquence de retour de la crue qui est aujourd'hui considérée comme équivalente à une crue trentennale (source : PPRi 2012).

La crue du 2 et 3 décembre 2003 est l’un des évènements majeurs et de référence pour le bassin versant. Il est assez long pour observer les contributions urbaines, agricoles et du milieu naturel aux débits dans le Garon et assez récent pour être représentatif de la réponse hydrologique actuelle du bassin.
L’évènement pluvieux du 1 et 2 décembre 2003 est considéré comme un évènement de référence car :
• L’intégralité du bassin versant a été mobilisé sur la même période et les cumuls enregistrés sont homogènes ;
• L’évènement est long (48h) et présente des périodes de forte intensité (>10 mm en une heure) ;
• Il est connu des riverains pour avoir causé des dommages importants et observables permettant de reconstituer les débits générés ;

L’épisode pluvieux est exceptionnel à cause de sa durée. On peut le caractériser comme suit :
• 1er décembre : pluie de période de retour entre 10 et 30 ans,
• 2 décembre : pluie de période de retour entre 5 et 10 ans,
• Evènement complet : épisode pluvieux de période de retour entre 50 et 100 ans.
Dégâts/victimes Le coût des dommages a été évalué à 7,25 millions d’euros pour l’ensemble du bassin versant. Le coût des travaux post-crue en rivière a été lui estimé à 1,72 millions d’euros. La commune de Brignais représente près de 2/3 du montant total des dommages sur le bassin versant.

Lors de la crue de 2003, les débordements du Garon ont affecté les activités commerciales du centre ville, de nombreuses habitations, des établissements recevant du public (deux écoles et un collège notamment) ainsi que des voiries.
Brignais est la ville qui a compté le plus grand nombre d’enjeux exposés lors de la crue de décembre 2003. La commune abrite près des 2/3 des enjeux présents en zone inondable sur le bassin versant ainsi que le plus grand nombre de résidences (particulières ou collectives) et d’activités économiques touchées par la crue.
Source Étude hydrologique et hydraulique du bassin versant du Garon (Ginger Environnement pour le SMAGGA, mars 2007)
Plan de Prévention des Risques Naturels d’Inondation (PPRNi) du Garon
Photographies
Crue du Garon au Pont Vieux à Brignais
Crue du Garon dans le centre ville de Brignais inondé
Crue du Garon à Brignais - inondation au niveau des anciens bureaux du syndicat
Rue du Garon inondée à Brignais le 2 décembre 2003
Crue du Garon au niveau du Pont de la Levée à Brignais
  

Les derniers reportages

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2020 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |