Accueil >> Actualité >> Articles

La fin de l’année 2007 s’avère riche en exercices de crise dans le département de l’Isère !

| le 30-11-2007 | par Marion Hébert - Ingénieur Sécurité Environnement, IRMa | 2703 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
La fin de l’année 2007 s’avère riche en  exercices de crise dans le département de l’Isère !

C’est la saison des exercices de crise ! Tant au niveau des communes que des industriels, la fin de l’année 2007 s’avère riche en exercices de crise dans le département de l’Isère : les communes de Gières, Fontaine, mais également la plateforme chimique du Pont de Claix ont ainsi testé leurs organisations internes en cas de crise sur des scénarios bien différents les uns des autres.

Le 15 Novembre, la commune de Gières a testé son Plan Communal de Sauvegarde (PCS) dans le cadre d’un exercice incendie faisant participer l’école primaire René Cassin.

Le scénario imaginé par les Sapeurs-pompiers et l’IRMa, un incendie d’immeuble nécessitant l’évacuation de ce dernier et d’une partie de l’école située à proximité, a permis de faire réfléchir la commune à un évènement non identifié dans le cadre de son PCS, mais qui pourtant nécessitait la mise en place de différentes actions de sauvegarde :
  • évacuation des enfants et des personnes de l’immeuble accueillis dans une salle,
  • prise en charge des personnes sensibles,
  • gestion des appels en Mairie et notamment ceux des parents inquiets,
L’occasion de faire prendre conscience à la commune que le PCS peut être utile sans forcément attendre la crue bicentennale de l’Isère !

 

Le 27 Novembre, c’est au tour de Fontaine de mettre en action son organisation communale au travers d’un scénario également peu testé au sein de communes et qui pourtant pourrait être lourd de conséquences : la pollution du réseau d’eau potable.

Organisé par la DDASS et le SDIS de l’Isère, ce scénario imaginait la pollution du réseau d’un secteur de la ville, caractérisé par de nombreuses personnes présentant des troubles identiques (maux de ventre à vomissement).

Les agents sur le terrain ou en Mairie ont ainsi dû traiter le problème par un travail d’analyse (recherche des causes possibles), d’information à destination de la population (diffusion d’un message au haut-parleur demandant à la commune de ne pas boire l’eau, …).

 

Enfin, ce même 27 Novembre, à l’occasion de son exercice mensuel de test du Plan d’Opération Interne, la plate-forme avait choisi un scénario de grande ampleur faisant appel à des renforts externes tels que les pompiers d’Arkema Jarrie ou les secours publics.

Le scénario, qui simulait une fuite de chlore sur un atelier, a permis de mobiliser l’ensemble moyens de secours du site (agents de sécurité, pompiers, service Médical...) et d’activer réellement le rideau d'eau de l'atelier pour limiter la dispersion du nuage toxique. A noter que parmi les observateurs, se trouvait un groupe de riverains de la ville d'Echirolles, dans le cadre de l'atelier "risques majeurs" de l’Agenda 21" de la commune.

 

D’autres exercices vont également être organisés en Décembre, notamment au sein des communes de notre Dame de Mésage et Champ-sur-Drac. L’occasion pour l’IRMa de poursuivre l’expérimentation d’outils d’aide à la mise en place des exercices, un projet soutenu par la Région Rhône Alpes.



Commentaires »


L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |