Accueil >> Actualité >> Articles

Alerte aux inondations à GRIGNY dans la métropole lyonnaise. Exercice de crise profitable pour les décideurs locaux

| le 02-02-2016 | par François Giannoccaro - Directeur de l'IRMa | 2725 vues | Recommander cet article |
Alerte aux inondations à GRIGNY dans la métropole lyonnaise. Exercice de crise profitable pour les décideurs locaux
Poste de commandement communal de GRIGNY - Exercice inondation du 27 janvier 2016 – Crédit photo : C. EXTRAT – SMAGGA

Un exercice test du Plan Communal de Sauvegarde (PCS) s'est déroulé mercredi 27 janvier 2016 au matin, sur plusieurs secteurs de la ville sous les yeux attentifs d’élus et d'agents « observateurs » provenant de communes de la métropole de Lyon.

En 2015, la Métropole de Lyon et la Préfecture du Rhône ont organisé, avec le concours de l’Institut des Risques Majeurs de Grenoble (IRMa), une session de sensibilisation sur le rôle des élus en situation de crise pour faire face à un événement de sécurité civile. A cette occasion, il a été rappelé à la centaine d’élus participant l’intérêt pour leur commune d’établir et de maintenir dans la durée le caractère opérationnel d’un Plan Communal de Sauvegarde (PCS) en réalisant des exercices de mise en situation au niveau local.

Dans le prolongement de cette sensibilisation, un exercice test du PCS de GRIGNY s’est déroulé le mercredi 27 janvier 2016 dans la matinée. L’objectif de cet exercice de sécurité civile organisé par la ville de GRIGNY et l’IRMa, avec le soutien de la Métropole de Lyon, était notamment de permettre aux élus et agents de GRIGNY mais aussi des communes de la Métropole de Lyon, qui se sont inscrites en tant qu’observateurs, d’appréhender concrètement la gestion d’une situation de crise au niveau local.

Le scénario n’a été dévoilé qu’en tout début de matinée aux responsables et décideurs de GRIGNY. La mise en situation était liée à des crues du MORNANTET et du GARON, les deux cours d’eau qui traversent la ville. Le SMAGGA (Syndicat de mise en valeur, d'aménagement et de gestion du bassin versant du Garon) a joué son rôle de conseil et d’avertissement lors de cet exercice, en contactant très tôt le matin l’élu d’astreinte pour prévenir d’un risque imminent d’inondation. Ce rôle serait assuré en situation réelle, grâce à la mobilisation d’au moins un agent du SMAGGA et d’une analyse en temps réelle des données fournies par les 4 stations de mesure installées sur le bassin versant.

« … Nous sommes le mardi 26 janvier 2016. Météo France a placé le département du Rhône en vigilance orange dans son bulletin de 16h00. Les prévisions météorologiques font apparaitre pour les 24 prochaines heures des cumuls de précipitations localisés pouvant atteindre 70 mm à 150 mm au Nord-Ouest et Ouest de ce département. Le GARON et le MORNANTET sont susceptibles de subir des crues exceptionnelles d’autant que les cumuls de pluies sur les bassins versants de ces deux cours d’eau ont été conséquents sur les précédents jours et les sols sont saturés. Les températures extérieures prévues sont de 3 degrés… ».

Par anticipation, le Maire de GRIGNY, Xavier ODO, décidait donc d’armer en mairie le poste de commandement communal (PCC) en tenant informé les personnes clés du dispositif de crise local, agents et élus, rejoints rapidement par des officiers du SDMIS (service d’incendie et de secours du département du Rhône et de la métropole de Lyon). Sous les yeux attentifs d’élus et agents « observateurs » des communes de NEUVILLE SUR SAONE, IRIGNY, GENAY, CHARLY, CHAMPAGNE AU MONT D’OR, FEYZIN et OULLINS mais aussi d’étudiants du Master 2 « Gestion des risques dans les collectivités territoriales » de l’Université Lyon 3, la cellule de crise communale a été mise à rude épreuve pour coordonner les opérations de terrain. Routes barrées (sans les bloquer) par anticipation sur les secteurs potentiellement inondables grâce à des cartes opérationnelles identifiant les risques sur la commune, installations de batardeaux sur une propriété rue Robespierre près du MORNANTET, préalerte par la police municipale sur les quartiers inondables en une quarantaine de minutes… L’encadrement de l’école GAUGUIN informé très tôt de la situation a également mis à l’abri sa communauté scolaire alors que de faux parents pour l’occasion, joués par des étudiants du Master, tentaient paniqués de récupérer en vain leurs enfants (ce qu’il ne faut pas faire en de pareilles circonstances). En parallèle de nombreux appels téléphoniques fictifs en mairie cherchaient à déstabiliser la municipalité ; jusqu’à un « vrai faux » journaliste du PROGRES venu à l’Hôtel de Ville mettre à l’épreuve le Maire, sans le perturber, au sujet notamment de rumeurs circulant sur les réseaux sociaux concernant un véhicule 4X4 en difficulté dans le lit du GARON avec deux personnes à bord…

Ce test du Plan Communal de Sauvegarde (préparé fin 2015 par la ville en collaboration avec le SMAGGA, le SDMIS et le soutien de l’IRMa), devait permettre en particulier de :
- vérifier les schémas d’alerte (SMAGGA vers GRIGNY, astreinte des élus…);
- vérifier l’armement et le fonctionnement du PCC (schémas d’appel et regroupement des cellules);
- tester les interfaces entre la mairie et les acteurs extérieurs (SMAGGA, SDMIS, l’entreprise EASYDIS…);
- tester le PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté) de l’école Gauguin (schémas d’alerte et réflexions de mise à l’abri coordonnées avec la direction de l’établissement);
- tester les modalités d’alerte et d’évacuation préventive de la zone impactée par l’exercice (habitations) : porte à porte, circulation d’ensembles mobiles d’alerte…;
- tester les modalités de mise en sécurité de la zone (bouclage, déviations…);
- s’assurer de l’ouverture de lieux d’accueil et de regroupement pour les habitants évacués à titre préventif (évacuation fictive) associée à une réflexion sur le ravitaillement.

L’exercice a été suivi d’un débriefing « à chaud » en mairie avec la cinquantaine de participants sur l’opération (joueurs, observateurs, organisateurs, étudiants, représentants de l’entreprise EASYDIS...). Les échanges se sont poursuivis l’après-midi sur un atelier de travail organisé par l’IRMa ayant pour thématique : « Comment maintenir le caractère opérationnel des PCS ?» avec les interventions du service interministériel de défense et de protection civile (SIDPC) de la préfecture du Rhône, des villes de GIVORS et d’OULLINS.

 

 

En savoir plus :

> Consulter le guide : Plan Communal de Sauvegarde "S'organiser pour être prêt" - Les exercices - Octobre 2008 - Ministère de l'Intérieur - DDSC
http://www.irma-grenoble.com/PDF/05documentation/brochure/memento_PCS_Exercices_2008.pdf


Télécharger :

> Le communiqué de presse sur l'opération
http://www.irma-grenoble.com/PDF/actualite/articles/IRMA_Communique_de_presse_OPERATION_EXOCRISE_GRIGNY.pdf



Commentaires »


adhesion
Les formations IRMa en 2017 :
inondation de l'Arbresle en 2008
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2016 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |