Accueil >> Actualité >> Articles

Crue du Bréda : un exercice PCS pour préparer la commune d'Allevard (38)

| le 02-10-2008 | par Marion Hébert - Ingénieur Sécurité Environnement, IRMa | 2745 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Crue du Bréda : un exercice PCS pour préparer la commune d'Allevard (38)

Si le Breda venait à nouveau à déborder comme en 2005, la commune d’Allevard-les-Bains serait mieux préparée… C’est le bilan positif de l’exercice « Plan Communal de Sauvegarde » qui s’est déroulé ce lundi 29 septembre.

Lundi 29 septembre, M Langenieux-Villard, maire de la commune d’Allevard, reçoit un appel fictif de la préfecture l’informant d’une alerte rouge concernant le risque « pluie-inondation ».

Il lui faut peu de temps pour informer le chef de la police municipale, Christian Delot,  qui confirme sur le terrain le débit et la hauteur spectaculaires du Breda…Le PCS est donc déclenché, et l’ensemble des élus et agents sollicités pour intervenir, cette fois-ci dans une organisation préalablement définie.

En effet, lors des crues d’août 2005, la commune s’était organisée « au mieux », avec le peu de personnes présentes, pour gérer l’évènement. Des évacuations avaient été réalisées, des accès fermés, et des bouteilles d’eau mises à disposition pour les habitants…

La commune s’était alors beaucoup appuyée sur les sapeurs-pompiers, car peu d’agents ou d’élus n’avaient pu être mobilisés. En l’occurrence, des problèmes pour assurer l’alerte et l’information de la population avaient également été soulevés.

Aujourd’hui, force est de constater que le PCS a apporté de nombreuses améliorations.

Tout d’abord, l’ensemble des agents et élus ont été intégrés au dispositif de crise : personnels des services techniques, administratifs, ATSEM,… tous ont été affectés à dans des cellules ayant des rôles bien définis, le tout dirigé par des élus connaissant bien l’organisation et les outils du PCS. Ainsi, toutes les actions à mener pour évacuer la population, ouvrir les centres d’hébergement, bloquer les accès,… ont pu être menées de manière coordonnée.

Ensuite, la commune a investi dans un système d’appel en masse, et des listes spécifiques de numéros de téléphone ont été créés et utilisées dans le cadre de l’exercice :

- pour prévenir l’ensemble des agents et élus du déclenchement du PCS

- pour informer les habitants de la Rive du Bréda



Enfin, des investissements plus légers ont permis de rendre plus opérationnel le dispositif communal :

-    l’achat de talkies-walkies
-    la mise en place de petits sacs à dos (contenant des lampes, couvertures de survies et documents) pour les personnes se rendant sur les centres d’hébergement
-    l’équipement d’un ensemble mobile d’alerte sur le véhicule de la police municipale


Cependant, l’exercice a mis en évidence certains points qui restent à améliorer :

-    la mise à disposition de cartes en différents formats pour le Poste de Commandement et les personnes se rendant sur le terrain
-    la nécessité de revoir la pertinence des centres d’hébergement (choix en fonction des risques et des modalités d’accès, une crue du Breda pouvant rendre impraticable certains accès)
-    la mise en place dans chaque cellule d’une main-courante tenue et accessible à tous
-    …

Malgré tout, la cinquantaine de personnes qui ont participé à l’exercice sont aujourd’hui persuadé que le PCS est un outil indispensable pour aider à la gestion de crise.

La preuve en est, les sapeurs pompiers du SDIS, présents lors de l’exercice, n’ont été cette fois-ci qu’observateurs !

 



Commentaires »


L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |