Accueil >> Actualité >> Articles

Exercice Plan Communal de Sauvegarde (PCS) à Villemoirieu (38)

| le 30-05-2011 | par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 3084 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Exercice Plan Communal de Sauvegarde (PCS) à Villemoirieu (38)

Mercredi 18 mai 2011 en début de soirée, Monsieur le Maire de Villemoirieu (38) a déclenché une alerte PCS fictive. Tous les élus et les agents communaux ont participé à un premier exercice PCS « Plan Communal de Sauvegarde » : test de disponibilité avec déplacement jusqu’au poste de commandement communal (PCC) et armement du PCC.

La commune de Villemoirieu travaille depuis presque un an sur son dispositif « PCS ».  De nombreuses réflexions et quelques investissements ont été réalisés :

  • Organisation de crise (rôle des cellules crées, chef de cellule et suppléants, matériel nécessaire, moyens humains, …)
  • Moyens d’alerte (pour une alerte locale via un haut-parleur,  pour une alerte qui couvre soit tout le territoire communal soit une zone spécifique via un système d’appel en masse)
  • Mise en place d’une ligne téléphonique spécifique pour le poste de commandement communal (PCC) en mairie
  • Mise en place ou vérification des PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté) avec les établissements scolaires
  • Elaboration de conventions avec les partenaires de proximité (lycée pour son internat, la communauté » de communes pour son bâtiment et son personnel, une commune voisine pour des lieux d’accueil à capacité importante)
  • Présentation de la démarche et du travail réalisé en conseil municipal et à l’ensemble des agents
  • Information de la population via un bulletin municipal spécifique au plan communal de sauvegarde
  • Achat de matériel pour identifier les membres du PCS
  • Rédaction des modes opératoires, fiches reflexe (check list) et des annexes
  • Lancement de la démarche pour mettre en place une réserve communale de sécurité civile (délibération en conseil municipale, envoi du règlement intérieur de la réserve à la préfecture et au SDIS pour validation)
  • Prise de contact avec la commune d’accueil en cas d’évacuation liée à un accident nucléaire

 

La formalisation des documents étant presque terminée, un premier exercice a été réalisé mercredi 18 mai 2011 à 19h00. Seuls le maire et les deux agents administratifs connaissaient le jour et l’heure du déclenchement.

Les objectifs de ce test étaient :

  • De déterminer le temps nécessaire pour appeler tous les membres du PCS (élus et agents)
  • De vérifier les numéros de téléphones présents dans les annexes du PCS
  • De connaître pour cet exercice (fin de journée), le nombre de personnes disponibles
  • De déterminer le temps nécessaire pour que les membres du PCS se rendent au PCC
  • D’armer le PCC : tester la procédure « check list », mettre en place le matériel

 

Les élus et les agents ont très bien joué le jeu. L’exercice a été riche en enseignements et des améliorations ont été identifiées lors du bilan. Ci-dessous des exemples de modifications apportées au PCS de Villemoirieu :

  • Les chefs de cellule ont tous un gilet fluo de couleur différente. Il faut cependant indiquer le nom des cellules sur les gilets pour une identification plus rapide.
  • Tous les chefs de cellule doivent avoir un téléphone sans fil.
  • Les téléphones sans fil utilisés doivent être identifiés (étiquette permanente)
  • Les numéros de téléphone des membres du PCS doivent être préenregistrés dans le répertoire téléphonique du standard (pour gagner du temps et éviter les erreurs en les composant)
  • Les annexes 1 et 2 (coordonnées des élus et des agents) seront mises en deux exemplaires dans la pochette spécifique PCS « armer le PCC ».
  • Rajouter les clefs du garage dans la boite matériel PCS
  • Le recensement des membres du PCS se fera à partir d’un prêt à remplir (plus besoin d’écrire le nom et le prénom des membres qui arrivent, il suffira de les cocher dans la fiche créée à cet effet)
  • Mettre une affiche fluo au niveau de la porte d’entrée spécifique (mairie) pour les membres du PCS.
  • La presse et les administrés qui se déplaceraient en mairie ont deux salles distinctes pour être accueillis.

 

Le RAC suppléant étant arrivé en fin d’exercice, mardi 24 mai 2011, il a dû à son tour armer le PCC, avant de déclencher un exercice PPMS « mise à l’abri » des écoles maternelles et primaires. Des améliorations ont encore été mises en évidence.

 

Fin juin 2011, c’est un réel exercice terrain en présence des pompiers et de la gendarmerie auquel les membres du PCS devront faire face. Le scénario est complétement  inconnu des futurs joueurs.

 

Une réunion publique est également programmée pour le vendredi 23 septembre à 20h00.

 

Une commune active, une démarche PCS qui avance. En route vers un PCS opérationnel !



Commentaires »


L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |