Accueil >> Actualité >> Articles

Les sentinelles du bassin Brévenne-Turdine ou comment les citoyens peuvent participer à la prévention des inondations.

| le 01-02-2017 | par Clémentine DELAGE - Chargée de missions gestion des inondations au SYRIBT | 990 vues | Recommander cet article |
Les sentinelles du bassin Brévenne-Turdine ou comment les citoyens peuvent participer à la prévention des inondations.
Echelle limnimétrique sur la Brévenne © IRMa / Sébastien Gominet

Les sentinelles sont des citoyens bénévoles chargés de surveiller la montée des cours d’eau et de prévenir, en cas de dépassement des seuils de vigilance et d’alerte, leurs élus communaux. L’ensemble du bassin versant Brévenne-Turdine est couvert par cette chaîne d’alerte humaine mise en place suite à la crue importante de 2008. Lors de la dernière édition des IRISES en novembre 2016, les sentinelles ont été récompensées pour leur engagement volontaire en faveur de la prévention des inondations par la remise d’un prix, l’IRIS de Cristal, dans la catégorie « Participation et implication citoyenne ».

 

Historique du système d’alerte humain

Le réseau sentinelles est né d’une volonté forte des élus de disposer d’outils d’aide à la décision nécessaires pour anticiper et mieux gérer la crise. La crue historique de 2008 a fortement marqué les esprits en raison de la violence du phénomène, mais aussi du manque d’organisation et de préparation rencontré par les acteurs de la gestion de crise. Le pic de crue atteint en milieu de nuit explique en partie les difficultés des services de secours pour évacuer les populations sinistrées. Mais c’est surtout l’absence d’alerte officielle qui est à l’origine de l’impuissance ressentie par les élus face à un phénomène de cette ampleur.

 

Suite à cet évènement, la réflexion s’est engagée dès 2009 dans le but de disposer d’un système fiable et adapté de mise en vigilance et d’alerte sur le bassin versant. Le SYRIBT s’est inspiré d’une initiative mise en place sur le bassin versant voisin de l’Azergues qui disposait d’une chaîne d’alerte humaine tenue par les élus. Ce dispositif a été repris et étendu aux citoyens volontaires, chargés de surveiller la montée des cours d’eau en tant qu’observateurs de terrain. La création d’un système automatisé de surveillance a permis par la suite de compléter les mesures visuelles et d’affiner la prise de décision. Le système d’alerte dans son ensemble a fait l’objet d’une action dans le contrat de rivière et dans le Programme d’Action et de Prévention des Inondations.

Aujourd’hui, environ 120 sentinelles sont actives sur le bassin versant. L’engagement des volontaires ne faiblit pas depuis la mise en place officielle du dispositif en 2012. Pour faciliter l’observation des cours d’eau, le SYRIBT a équipé 42 sites de surveillance d’une échelle limnimétrique et de repères « vigilance » et « alerte ». Il a également remis à chaque sentinelle « un kit de surveillance » constitué d’une besace rouge floquée avec le logo « ALERTE CRUES », un poncho rouge, une lampe de poche, un cahier d’observation ainsi qu’un certain nombre de fiches explicatives du système (numéros à appeler, etc…).

Le dispositif est prévu pour fonctionner de façon autonome sans l’intervention du SYRIBT. Chaque « sentinelle » surveille la montée de « son » cours d’eau et, lorsque le niveau de vigilance ou d’alerte est atteint, elle contacte l’élu référent de sa commune qui transmettra le message dans les communes situées en aval. Cet appel passe par des communes « centre de vigilance » qui centralisent les appels de l’amont et les répercutent en aval. Ces centres de vigilance, qui constituent les points névralgiques de la chaîne, sont les communes les plus impactées par les inondations dans la vallée. Le système est fait pour qu'elles soient les premières informées.


Réseau  « sentinelles » : 120 citoyens... par AleasTv

 

Retour d’expérience de la crue du 22 novembre 2016

Le 22 novembre 2016, le bassin versant Brévenne-Turdine a connu sa première crue depuis les dernières inondations marquantes de 2008. Suite à d’abondantes précipitations tombées de façon continue en deux jours, les niveaux d’eau sont montés brutalement, nécessitant une vigilance accrue des communes et du SYRIBT.

Grâce à une bonne anticipation du phénomène, annoncée par Météo-France la veille sur le département du Rhône, le SYRIBT a lancé dès le matin un appel à la vigilance aux communes. Les sentinelles ont fait preuve d’une bonne réactivité tout au long de la journée puisque les messages de vigilance et d’alerte se sont bien transmis de l’amont vers l’aval. Les centres de vigilance, clés de voûte du dispositif, sont restés attentifs à l’évolution de la situation en s’informant auprès des communes de l’amont et en suivant la montée des eaux via les stations de mesures automatisées.

Le SYRIBT a conservé son rôle d’appui aux collectivités dans la gestion de crise, mais n'a pas eu besoin d'intervenir dans la transmission de l'alerte, ce qui prouve le succès du système. Certains élus ont pris eux-mêmes l’initiative de contacter les sentinelles et les communes proches pour s’informer et suivre l’évolution de la situation.

Les communes de l’aval ont pris des mesures préventives assez tôt pour limiter les dégâts liés à d’éventuels débordements des cours d’eau. La commune de l’Arbresle a notamment prévenu la population par son système d’appels en masse et les réseaux sociaux pour permettre la mise à l’abri des véhicules stationnés sur les parkings en bord de rives. Des secteurs ont aussi été fermés à la circulation pour ne pas prendre de risque. Plusieurs communes ont tenu des cellules de crise jusqu’à l’arrêt des précipitations et l’amorce de la décrue dans la soirée.

Les débordements sont restés localisés, surtout en zones agricoles, où de nombreuses érosions en bord de rivière se sont créées. Les échanges d’informations entre le SYRIBT et les sentinelles lors de cet évènement ont permis de recueillir un grand nombre de données précieuses pour la constitution d’un retour d’expérience. La réalisation de deux réunions en début d’année 2017 permettra aussi de récolter les témoignages des sentinelles et d’apporter, si besoin, des améliorations au système d’alerte.

 

Le réseau sentinelles récompensé

Les 16 et 17 novembre 2016, le SYRIBT s’est rendu à la 9e édition des Irisés à Nantes en compagnie d’une sentinelle et d’un élu, bénévoles volontaires du réseau humain d’alerte des crues du bassin versant. Le forum des Irisés est une manifestation annuelle portant sur les risques majeurs, qui allie colloque d’information, stands et présentation de projets nominés avec in fine la remise de trophées pour les projets les plus exemplaires. L’idée est de promouvoir les diverses initiatives prises par les collectivités territoriales, entreprises ou associations en faveur de la culture locale du risque.

Nominé dans la catégorie « Participation et implication citoyenne », le SYRIBT a eu l’honneur de recevoir un prix, l’IRIS de cristal, pour son réseau sentinelles. L’opérationnalité du dispositif et les témoignages des sentinelles ont convaincu les membres du jury de l’intérêt de la démarche.

Ce trophée vient saluer le travail effectué depuis plusieurs années par les élus et citoyens volontaires de la chaîne d’alerte humaine. Grâce à la stratégie de prévention du risque d’inondation mise en place sur le bassin versant depuis 2008, la culture du risque tend à se développer auprès des acteurs de la gestion de crise.

 

En savoir plus :

> Le forum des IRISES :
https://www.idealconnaissances.com/forum-irises/

> Un web documentaire de l'IRMa sur la crue des 1er et 2 novembre 2008 à l'Arbresle
http://www.risques.tv/ca-narrive-pas-quaux-autres/index-arbresle.php



Commentaires »


adhesion
Les formations IRMa en 2017 :
inondation de l'Arbresle en 2008
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2017 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |