Accueil >> Actualité >> Articles

Test du PPMS au collège « Les Mattons » à Vizille

Le 10-12-2010 | Par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 5295 vues | Ajouter aux favoris |
Test du PPMS au collège « Les Mattons » à Vizille

Les exercices sont indispensables et restent le seul moyen pour vérifier l'opérationnalité des organisations mises en place. Cela a été vérifié une fois de plus, le vendredi 10 décembre 2010, au collège « Les Mattons » à Vizille lors du déclenchement du plan particulier de mise en sûreté (PPMS) et de son dispositif de mise à l’abri.

Lors de la journée de prérentrée, les enseignants et le personnel ont été informés des consignes à appliquer en cas de mise à l’abri. Par ailleurs, un grand nombre d’affiches spécifiques ont été mises en place dans les salles de classe, le foyer, à la restauration, etc …

L’exercice PPMS avait été annoncé mais la date exacte n’était connue que de l’équipe de direction.

Étaient présents comme observateurs : le technicien du Conseil général de l’Isère en charge de cet établissement, un représentant de la mairie, un parent d’élèves, un correspondant du Dauphiné Libéré et un représentant de l’IRMa.

Vendredi 10 décembre 2010, le collège a donc testé pour la première fois son PPMS « mise à l’abri ».

Les objectifs de ce premier exercice étaient :

  • Vérifier l’audibilité du signal d’alerte dans tout l’établissement
  • Vérifier l’appropriation des consignes par l’ensemble de la communauté scolaire présente dans l’établissement
  • Déclencher la cellule de crise (chef de cellule, référents, messagers, …)
  • Tester les moyens de communication interne (avec la restauration, le gymnase, la loge, …)

 

L’alerte a été déclenchée à 9h10 et l’exercice a duré le temps nécessaire pour déterminer le nombre d’élèves et d’adultes présents, soit environ 30 minutes. Ont été recensés : 599 élèves, 62 adultes et 1 personne dans les logements de fonction.

L’exercice a permis de mettre en évidence que certains documents théoriques méritaient des modifications et que d’autres devaient être créés.

Les points « noirs » identifiés sont :

  • l’alerte et la communication avec le gymnase (un référent « gymnase » a été créé suite à l’exercice afin d’alerter les enseignants sur le terrain de sport et à l’intérieur du gymnase, cette personne restera sur place, à côté du téléphone pour assurer la liaison avec la cellule de crise et réalisera le recensement des personnes)
  • les personnes disponibles doivent rejoindre une salle proche de la cellule de crise (la salle des professeurs initialement définie est trop loin, elle va être remplacée par le bureau de la principale adjointe)
  • l’alerte sera donnée de la manière suivante : message oral diffusé par les haut-parleurs puis signal d’alerte national

 

Un message d’information a été diffusé 15 minutes après l’alerte, il a été amélioré en précisant les moyens utilisés pour la levée de l’alerte. Texte du nouveau message : « La cellule de crise établit un recensement des personnes présentes dans l’établissement. Nous vous demandons de patienter calmement. La fin de l’alerte sera diffusée par l’intermédiaire des référents ou messagers qui sont dans votre zone. »

Les actions à venir, suite à cet exercice :

  • Diffuser un compte-rendu spécial pour les enseignants et le personnel afin de leur faire connaître les modifications apportées à l’organisation
  • Réaliser en janvier, un test de reconnaissance des signaux. Les signaux d’alerte « mise à l’abri » et « incendie » seront diffusés un jour et à une heure connus de tous.

Le nombre d’exercices PPMS recensés dans le département de l’Isère n'est malheureusement pas élevé. C’est pourquoi il faut saluer l’initiative du collège de Vizille et de son équipe de direction qui est à l’origine de la démarche.



Commentaires »


Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |