Accueil >> Actualité >> Articles

En Isère, la terre a tremblé ! Il s’agit du plus fort séisme observé en 20 ans sur la faille de Belledonne !

| le 13-12-2012 | par Nelly Mioni - Documentaliste, IRMa | 5350 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
En Isère, la terre a tremblé ! Il s’agit du plus fort séisme observé en 20 ans sur la faille de Belledonne !

Le 12/12/2012 se devait d'être une date mémorable. En Isère, la terre a tremblé ce mercredi matin à 8h56. Selon, le réseau de détection sismique de l'observatoire de Grenoble, Sismalp, il s'agit du plus fort séisme observé en 20 ans sur la faille de Belledonne.

Un séisme de magnitude 2,7 a été détecté ce mercredi matin en Belledonne par le réseau Sismalp, de l'Université Joseph Fourier à Grenoble.

Communiqué du Réseau sismologique des Alpes, Sismalp, le 12/12/2012 à 12h15

"Le réseau de détection sismique de l'observatoire de Grenoble (réseau Sismalp) a enregistré, le mercredi 12 décembre 2012 à 08 h 56 min (heure locale), un séisme de magnitude 2,7 dont l'épicentre était situé au col des Mouilles (massif de Belledonne, Isère), à 10 km de Goncelin, Domène et Saint-Ismier. Le foyer était à 10 km de profondeur.

Ce secteur du massif de Belledonne est de temps en temps le siège de petits séismes de magnitude modérée. Cette activité est liée à la Faille bordière de Belledonne, un alignement sismique d'une centaine de kilomètres de long qui court le long du Massif de Belledonne depuis Monestier-de-Clermont (sud de Grenoble) jusqu'à Albertville (Savoie). Cette faille a été découverte à la fin du siècle dernier grâce à la cartographie de détail des petits séismes qui la jalonnent. Elle permet un coulissage horizontal du massif de Belledonne par rapport à la Chartreuse.

Depuis le début des années 90, sept séismes ont atteint ou dépassé la magnitude 2 dans ce segment de la Faille de Belledonne : Uriage (1992, 2,3) ; La Combe-de-Lancey (1995, 2,5 et 2003, 2,3) ; col des Mouilles (1996, 2,0 et 2012, 2,7) ; Corps-d'Uriage (2000, 2,3) ; et Saint-Martin-d'Uriage (2006, 2,0). Le séisme de ce matin est donc la plus forte magnitude observée dans ce secteur depuis une vingtaine d'années.

Statistiquement, les séismes de magnitude supérieure à 2,7 surviennent en moyenne 8 fois par an dans le grand quart Sud-Est de la France. Le séisme de ce matin n'a donc rien d'exceptionnel. Il a cependant dû être ressenti localement par la population, notamment dans les deux localités les plus proches de Sainte-Agnès et de Laval, et probablement jusqu'à une dizaine de kilomètres de distance. Selon la Protection civile (Préfecture de l'Isère), ce séisme n'a suscité qu'un seul appel isolé aux services de secours. Aucun dégât n'est bien sûr signalé."

Comme il est signalé dans le communiqué ci-dessus, plusieurs habitants de Crolles, Froges et Villard-Bonnot, ont ressenti la secousse et entendu un bruit comme "un bang d'avion" ou "une explosion". Toutefois, aucun dégât n'est signalé.

Cet événement vient nous rappeler que Rhône-Alpes est l’une des régions les plus sismiques (risques moyens et modérés) de France métropolitaine. Nous l'avions souligné dans notre article du 29 mai 2012.

Dans une interview accordée au Dauphiné libéré, (édition du 13/12/2012), François Thouvenot, sismologue et responsable de Sismalp, précise que "le risque sismique le plus important en France se situe dans les Pyrénées, devant le grand Sud-Est de la France. [...] En 1962, l'Isère a connu un séisme d'une magnitude de 5,3 dans le Vercors. Le Vercors et la Chartreuse sont également tous les deux exposés à des risques, mais de manière moins fréquente." Un séisme de magnitude 6 (pouvant être destructeur) sur la faille de Belledonne pourrait se produire tous les 2000 ans, ajoute-t'il.

A ce titre, rappelons, le scénario catastrophe testé au cours d'un exercice de simulation grande ampleur, "RICHTER 38", en avril 2011. Plus de 1 500 acteurs de la gestion de la sécurité civile en Isère (Services de l'État, Collectivités territoriales, Sapeurs-pompiers, gestionnaires de réseaux...) sur 55 communes, 68 000 élèves dans plus de 400 établissements scolaires avaient joué le jeu ce jeudi 14 avril 2011.

 

 

En savoir plus :

> Le réseaus Sismalp
http://sismalp.obs.ujf-grenoble.fr/sismalp.html

> Le zonage sismique réglementaire en Rhône-Alpes
http://www.irma-grenoble.com/04risques_rhone_alpes/01atlas_region.php?id_CRA=13

> Notre dossier thématique multimédia "La terre tremble !!! Et Rhône-Alpes dans tout ça ?"
http://www.irma-grenoble.com/05documentation/04dossiers_numero.php?id_DT=5

> Risques Infos n° 27 - Mai 2011 : "Risques sismiques : quelles évolutions ?"
http://www.irma-grenoble.com/05documentation/01publications_risquesinfos_sommaire.php?id_risquesinfos=27



Commentaires »


L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2018 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |