Accueil >> Actualité >> Articles

Sensibilisation du public scolaire : l’architecture et les risques majeurs à Savigny (Rhône)

| le 26-09-2018 | par Odile Plattard - Architecte, doctorante en géographie | 821 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Sensibilisation du public scolaire : l’architecture et les risques majeurs à Savigny (Rhône)
© Odile Plattard

Une journée sur les risques majeurs et l’architecture s’est déroulée le 5 mars dernier à l’école Saint Martin de la commune de Savigny (Rhône). Les 50 élèves du CE1 au CM2 se sont retrouvés afin de parler des risques majeurs, et plus spécialement de ceux présents en région Rhône-Alpes, ainsi que de l’architecture et du rôle que l’homme peut avoir dans la prévention des risques via la construction et l’urbanisme.

Tous les élèves n’avaient pas la même connaissance des risques. Les élèves de CM1 et CM2 de l’école Saint Martin avaient abordé les phénomènes liés à la terre qui tremble en début d’année scolaire tandis que ceux de CE1 et CE2 allaient parler des risques au cours du dernier trimestre. Une journée de sensibilisation aux risques majeurs a donc été organisée entre ces deux trimestres à la demande de la direction de l’école primaire. En tant qu’architecte spécialisée dans l’architecture et les risques majeurs, j’ai entrepris un doctorat en géographie sur les problématiques de mise en sécurité des populations en cas de tremblement de terre et de tsunami. Je suis intervenue durant une journée découverte autour des risques majeurs et de l’architecture.

La journée a été organisée en deux parties :

- le matin, la notion de risque fut définie avec une présentation des risques présents sur la commune de Savigny et dans le département du Rhône avec la diffusion de la vidéo de l’IRMA « ça n’arrive pas qu’aux autres » à propos de l’inondation de novembre 2008 à l’Arbresle (Rhône, commune voisine de Savigny). De nombreux témoignages de la part des enfants qui en avaient pour la majorité entendu parler dans leur famille ont été exprimés. Les comportements à adopter en fonction des différentes catastrophes ont ensuite été expliqués.

- l’après-midi était consacrée à l’architecture et les risques. Le but était de montrer que l’homme peut avoir une action de prévention des risques via l’urbanisme et la construction. Pour différents aléas, il a été vu de quelle manière construire afin de réduire sa vulnérabilité et assurer sa sécurité. Enfin, la journée s’est terminée par des ateliers en petits groupes où il a été demandé aux enfants de construire dans différents contextes et d’observer le comportement de leur construction lors de tremblements.

De très nombreuses questions, témoignages, réflexions ont émanés de cette rencontre malgré les âges différents des élèves. Hugo, Marc, Maxens, Alixe, May-Leena, Anthony (classe de CM1 et CM2) ont fait un retour sur cette journée : « Le matin, on a rempli un livret et on a regardé une vidéo sur l’inondation de l’Arbresle en 2008. Les pompiers ne pouvaient pas intervenir, ils étaient inondés car ils sont dans le lit majeur de la rivière. Suite à cette inondation, ils vont déménager et se mettre en hauteur. L’après-midi, on a dessiné là où il fallait consolider les maisons en fonction des risques naturels : des vents forts et tempêtes, de la neige, des inondations et des tremblements de terre. Puis on a fait des expériences. On a construit des tours de différentes façons et on a vu comment elles réagissaient aux tremblements. On a aussi fait des affiches pour montrer ce qu’il faut faire en cas de risques naturels. Lors de cette journée, on a beaucoup appris sur les risques majeurs, ça nous a vraiment intéressés. »

La région Rhône-Alpes est exposée à différents aléas. De plus, dans les médias, les enfants entendent parler de ce qu’il arrive dans d’autres régions du monde. Durant cette journée, beaucoup de questions concernaient les ouragans, suite aux images d’Irma vues à la télévision l’automne dernier. De plus, les intempéries, neige ou pluie, qui ont paralysées des régions de France cet hiver ont également soulevées de multiples questions. Il est important d’expliquer pourquoi tout le monde ne subit pas de la même manière les catastrophes et comment l’homme peut agir et prévenir pour assurer sa sécurité. L’architecture et l’urbanisme sont pour cela un sujet central de la prévention des risques.

Cette journée fut très enrichissante et les échanges avec les enfants passionnants, c’est pourquoi je souhaiterais renouveler cette expérience en allant à la rencontre d’enfants d’autres écoles en Auvergne - Rhône-Alpes, région exposée à plusieurs aléas. Par la transmission des notions sur les risques majeurs par le biais de l’architecture, les enfants peuvent apprendre tout en expérimentant par atelier ce qui a été vu durant la journée. Je propose d’intervenir à nouveau sur des sujets d’architecture et risques majeurs dans des écoles primaires, sous forme d’une journée ou de plusieurs demi-journées. Après discussion avec les enseignants, un projet peut être mis en place afin que ces séances de découvertes autour des risques et de l’architecture s’intègrent au mieux dans le programme du trimestre ou de l’année. Il est possible de demander mes coordonnées auprès de l’Irma.



Commentaires »


L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2018 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |