Accueil >> Actualité >> Articles

Organisation de l’exercice PPI (Plan Particulier d’Intervention) de la centrale nucléaire de Saint-Alban

Le 10-01-2012 | Par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 4943 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Organisation de l’exercice PPI (Plan Particulier d’Intervention) de la centrale nucléaire de Saint-Alban

Vendredi 6 janvier 2012, une réunion d’information et d’échanges a été organisée par la préfecture de l’Isère pour présenter à l’ensemble des partenaires et acteurs de l’exercice PPI (Plan Particulier d’Intervention) qui aura lieu au niveau de la centrale nucléaire Saint Alban / Saint Maurice (en Isère) fin janvier 2012.

Le Plan Particulier d’Intervention (PPI) de la centrale nucléaire de Saint Alban / Saint Maurice a été révisé durant l’année 2010 et approuvé le 15 décembre 2010.

Le périmètre global du PPI impacte 48 communes dans 4 départements (l’Isère, la Loire, l’Ardèche et le Rhône). Ce périmètre est découpé en 3 zones :

  • une zone dite « réflexe » de 2 km de rayon autour du CNPE permettant de faire face à un accident à cinétique rapide (rejets susceptibles d’intervenir dans un délai de 6 heures) ;
  • deux zones de 5 et 10 km de rayon pour permettre la mise en œuvre d’actions spécifiques en fonction du type d’accident et de l’évolution de la situation.

A échéance régulière, les services de l’Etat organisent des exercices de sécurité civile avec les sites faisant l’objet d’un PPI (PPI nucléaire, PPI industriel Seveso, PPI rupture de barrage).

En France, ce sont 10 à 12 exercices PPI nucléaire qui sont organisés chaque année.

Pour le CNPE de Saint Alban / Saint Maurice, le prochain exercice est fixé au mardi 31 janvier 2012.

Une réunion d’information et d’échanges a été organisée par la préfecture de l’Isère, vendredi 6 janvier 2012, pour présenter les modalités de l’organisation de l’exercice, ses objectifs, son cadre et les différents niveaux de participation des « joueurs ».

Elle s’est tenue en présence du directeur de cabinet (Jean Rampon), du sous-préfet de Vienne (Lionel Lemoine) et de la DGSCGC (Marc Leurette) et du directeur du CNPE Saint Alban (Patrice Mas).

 

Les objectifs généraux des exercices PPI :

  • Garantir que les plans d’urgence sont à jour et connus (PPI, PUI, PCS)
  • Garantir l’efficacité des procédures d’alerte et de coordination (des autorités publiques, des autorités de sûreté, des experts et de la population)
  • Entrainer les personnes concernées : acteurs, élus, population
  • Faire évoluer le comportement sécuritaire de la population par la pédagogie
  • Rechercher les améliorations possibles et tester les évolutions envisagées

 

Les objectifs de l’exercice du 31 janvier 2012 :

  • Tester la gestion de crise pendant les premières heures
  • Mener des actions de protection de la population
  • Assurer la gestion de la communication (avant et pendant l'exercice)

 

Le cadre général de l’exercice du 31 janvier 2012 :

  • La durée de l’exercice est prévue sur la journée. L’heure du déclenchement n’est pas connue.
  • Le scénario « joué » a une cinétique rapide (des effets sont possibles en moins de 6 heures). C’est une alerte réflexe qui sera déclenchée.
  • La météo sera fictive et dévoilée en temps réel.

 

En savoir plus :

> site de la préfecture de l'Isère / risque nucléaire
http://www.isere.pref.gouv.fr/sections/risques3689/risques_technologiqu/risque_nucleaire/

> accès direct aux pages nucléaires du site EDF
http://energie.edf.com/nucleaire/accueil-45699.html



Commentaires »


Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2021 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |