Accueil >> Actualité >> Articles

Centrale nucélaire de Saint Alban : lancement officel de la nouvelle campagne de distribution de comprimés d'iode 2005

Le 27-09-2005 | Par François Giannoccaro - Directeur de l'IRMa | 3293 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Centrale nucélaire de Saint Alban : lancement officel de la nouvelle campagne de distribution de comprimés d'iode 2005

Risque nucléaire dans l'Isère Rodhanienne : lancement officel de la nouvelle campagne de distribution de comprimés d'iode autour de la centrale nucléaire EDF de St Alban. 70 000 personnes sont concernées.

Lancement officel de la nouvelle campagne de distribution de comprimés d'iode autour de la centrale nucléaire EDF de St Alban, 70 000 personnes concernées
A l'occasion de la Commission Locale d'Information (CLI) de la centrale nucléaire EDF de Saint Alban Saint Maurice l'Exil du 26 septembre dernier, la préfecture de l'Isère par la voix de Gabriel Aubert, Sous-préfet de Vienne, et le Président de la CLI, Daniel Rigaud, ont officiellement lancé la nouvelle campagne de distribution de comprimés d'iode auprès des populations situées dans un rayon de 10 km autour autour de cette centrale.

La centrale isèroise fait partie des 19 centres nucléaires de production d'électricité en France pour lesquels il est prévu réglementairement une distribution périodique de comprimés d'iode auprès des populations concernées. Au total, 48 communes sont concernées : 21 dans l'Isère, 15 dans la Loire, 7 dans l'Ardèche et 5 dans le Rhône.

Les modalités de distribution :
L'envoi, à partir du mois d'octobre, d'un courrier nominatif des autorités accompagnant un bon de retrait au 70 000 personnes habitant dans le cercle des 10 km autour de la centrale, ainsi qu'une brochure d'information sur ce qu'il convient de savoir sur l'iode, permettra à chaque foyer d'effectuer gratuitement le retrait de ce médicament dans une des 21 pharmacies dépositaires dans le rayon concerné.

De nombreux élus présents à cette commission se sont interrogés sur les modalités de distribution des comprimés d'iode auprès des établissements recevant du public dont ils ont la resposabilité. Le Sous-préfet de Vienne a précisé que ces établissements, les entreprises, les administrations, les commerces, les établissements scolaires et clubs sportifs... étaient tout aussi concernés par cette campagne de distribution qui se voulait la plus large possible.

Un objectif de 100 % des foyers destinataires des boites de comprimés d'iode sur 6 mois affiché par les autorités :
Le Sous-préfet a clairement affiché les ambitions de cette campagne de distribution qui est la troisième autour de la centrale depuis 1997. Selon les pouvoirs publics, la première campagne en 1997 avait atteint un taux de distribution de 80 % dans un rayon de 2 km autour de la centrale. Celle de 2000, complétée par une campagne complémentaire de distribution en 2001, sur un rayon passant de 2 km à 10 km, avait atteint un taux de distribution de 75 %, dépassant ainsi la moyenne nationale située à 66 %. Un tel résultat avait laissé près de 10 000 personnes ne disposant pas de comprimés. A l'issue des 6 mois de la campagne de distribution, le Sous-préfet a signalé que des mesures complémentaires de distribution sysmétatiques étaient à l'étude. 

Un appel élargie à tous les maires concernés et à la centrale EDF pour maximiser le taux de pénétration des comprimés dans les foyers :
Les pouvoirs publics ont insisté sur le rôle majeur des maires en tant que relais d'opinion voire prescriteurs pour étudier tous les modes d'information complémentaires de leurs administrés dans le cadre de cette campagne de distribution (courriers d'information du Maire à ses administrés, articles dans les bulletins municipaux, affiches placardées dans les lieux publics...). A cet effet, la centrale EDF a remis aux communes représentées un cd rom contenant des affiches d'information pré-formatées sur la campagne : l'objectif étant ici de mutualiser la conception de certains supports de communication et d'en réduire de coût final pour les mairies. Daniel Rigaud a proposé au bureau permanent de la CLI qu'il préside ainsi qu'aux autorités et la centrale de faire régulièrement sur les mois qui viennent un point de situation du taux de distribution afin d'envisager rapidement des mesures complémentaires pour atteindre les objectifs fixés

En savoir plus :

> présentation de l'affiche pré-formatée destinée aux Maires fournie par le CNPE de St Alban
http://www.irma-grenoble.com/PDF/actualite/articles/comprime_iode_paysage.pdf



Commentaires »


Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2021 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |