Accueil >> Actualité >> Articles

Exercice Plan Particulier d’Intervention au CNPE de Saint-Alban

Le 23-01-2012 | Par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 4152 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Exercice Plan Particulier d’Intervention au CNPE de Saint-Alban

L’exercice PPI du CNPE de Saint Alban, le 31 janvier 2012, a été planifié dans la circulaire interministérielle des exercices d’urgence nucléaire et radiologique du 20 décembre 2011. Le cadre de l’exercice permet de définir les objectifs, les limites et les règles de l’exercice.

Le programme national pluri annuel des exercices d’urgence nucléaire et radiologique garantit le respect de la périodicité des exercices nationaux sur chaque site nucléaire.

La pratique régulière d’exercices permet de s’assurer que les plans sont tenus à jour, connus des responsables et des intervenants à tous niveaux et que les procédures d’alerte et de coordination qu’ils comportent sont efficaces.

Il est défini pour chaque exercice des objectifs spécifiques issus des objectifs nationaux 2012 inscrits dans la circulaire interministérielle du 20 décembre 2011.

Pour tenir les objectifs de l’exercice PPI du CNPE de Saint Alban, le 31 janvier 2012, le cadre de l’exercice sera le suivant :

  • Les actions de protection évolueront avec les événements, informations, aléas qui auront lieu au moment de l’exercice.
  •  Il n’y aura pas de pré positionnement du PCO.
  •  L’alerte sera réellement déclenchée : activation des sirènes PPI de l’exploitant ainsi que de l’alerte en masse par téléphone (nommée SAPPRE : Système d’alerte des populations en phase reflexe) couvrant le périmètre des 2 km.
  •  Le bouclage et les déviations seront testés sans anticipation pour le périmètre des 2 km. Tous les points seront armés mais sans entrave à la circulation.
  •  Les établissements scolaires situés dans le cercle des deux kilomètres devront déclencher leur PPMS « mise à l’abri » pour une durée qui sera défini par convention d’exercice.
  •  Les communes devront déclencher leur PCS (Plan Communal de Sauvegarde). Elles ont choisi entre trois niveaux de « jeu ».
  •  Les postes de commandement (Etat et EDF) seront gréés en temps réel au niveau national, régional (COZ : centre opérationnel de Zone) ainsi qu’au niveau local (COD : Centre opérationnel Départemental, PCO : Poste de Commandement Opérationnel)
  •  Les circuits de mesure fait par les véhicules spécialisés seront réellement faits sur le terrain.

 

A savoir pour les communes :

La préfecture propose trois niveaux de « jeu » sur la base de volontariat au niveau des communes :

  • N3 (minimum) : réception de l’alerte, déclenchement du PCS et alerte au niveau communal
  • N2 (intermédiaire) : réception de l’alerte, déclenchement du PCS et alerte au niveau communal, échange avec la préfecture pour mise en œuvre d’actions « sur papier »
  • N1 (complet / 2 km) : réception de l’alerte, déclenchement du PCS et alerte au niveau communal, échange avec la préfecture, activation des PPMS, contact avec les communes jumelées

 

A savoir pour les établissements scolaires :

Les établissements scolaires situés dans le périmètre des 2 kilomètres doivent mettre en œuvre leur PPMS « mise à l’abri ».

Les autres établissements peuvent jouer un exercice cadre ou ne pas participer à l’exercice.

La durée de mise à l’abri a été fixée par convention d’exercice par la préfecture et l’éducation nationale.

Une fois l’alerte levée, il est demandé aux directeurs d’école et aux chefs d’établissement de continuer à jouer un exercice cadre, à savoir réfléchir, en fonction des informations qui vont arriver, à la réaction possible de l’établissement, aux difficultés rencontrées, aux attentes et aux demandes qui seraient formulées.

 

A savoir pour les établissements médico-sociaux :

Il est demandé aux établissements situés dans les périmètres des 2 et 5 km de « jouer » un exercice cadre. Aucune implication des membres des établissements mais mise en place d’une cellule de crise qui réagit sur papier aux informations, demandes formulées par les autorités.

 


Télécharger :

> circulaire interministérielle des exercices d’urgence nucléaire et radiologique du 20 décembre 2011
http://www.irma-grenoble.com/PDF/actualite/articles/circulaire_exercice_nucleaire_2012.pdf



Commentaires »


Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2021 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |