Accueil >> Actualité >> Articles

Ruines de Séchilienne : les études du modèle physique présentées au Comité Consultatif

Le 24-11-2008 | Par Daniel Verdeil - SYMBHI | 3896 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Ruines de Séchilienne : les études du modèle physique présentées au Comité Consultatif

Le Comité Consultatif sur les ruines de Séchilienne s’est réuni le 22 septembre 2008 : il a rendu compte, devant une cinquantaine de personnes, dont plusieurs élus (député, conseillers généraux, maires), des résultats des essais réalisés sur le modèle réduit physique de la CNR à Lyon.

Depuis la dernière réunion du Comité dans les locaux de la CNR, trois événements ont été simulés et leurs résultats ont été présentés à l’aide de films vidéo :

• un barrage de 6 m de hauteur, correspondant à l’éboulement court terme d’un volume de 3 millions de mètres cubes (susceptible de se produire dans les 10 prochaines années) : le barrage formé ne présente pas de risque de rupture brutale en raison d’une érosion progressive ; la survenue simultanée du crue centennale n’augmenterait le débit à l’aval que de 10 %.

• un second éboulement tombant dans la retenue d’eau formée par l’éboulement court terme ne présente pas de risque réel, ni pour l’aval, ni pour l’amont.

• enfin, un éboulement long terme (à horizon de 50 ans) formant un barrage de 18 m de hauteur et d’un volume de 5 à 6 millions de mètres cubes présenterait un risque plus important pour l’aval avec une augmentation du débit, en cas de crue centennale, de l’ordre de 20 %.

 

Notons que par rapport au dernier Comité Consultatif, les opérations suivantes avaient été réalisées :
- mise en place d’un fond mobile représentant les alluvions en place sans l’éboulement ;
- test d’un second matériau constituant le barrage très différent du premier ;

- essais relatifs à un barrage de 18 m de hauteur et à un second éboulement tombant la retenue d’eau formée par un premier éboulement de 6 m.

 

Par ailleurs, l’étude des parades hydrauliques par Sogreah va débuter.  Elle permettra, au vu des résultats des essais sur modèle réduit, d’estimer le risque à l’aval sur Vizille et l’agglomération grenobloise, puis de comparer plusieurs solutions de parades.

 

Une réunion de la Clairs (Commission locale d’analyse et d’information sur le risque Séchilienne) a été organisée par le Préfet le 10 octobre en présence de la presse : elle a été l’occasion de faire le point sur l’avancement du dossier.

En savoir plus :

> l'article rédigé après la première réunion du comité consultatif
http://www.irma-grenoble.com/01actualite/01articles_afficher.php?id_actualite=270

> site du SYMBHI
http://www.symbhi.fr/



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2020 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |