Accueil >> Actualité >> Articles

Commission CLAIRS : la situation est toujours préoccupante aux Ruines de Séchilienne

Le 17-07-2013 | Par François Giannoccaro - Directeur de l'IRMa | 3006 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Commission CLAIRS : la situation est toujours préoccupante aux Ruines de Séchilienne

La dernière Commission Locale d’Analyse et d’Information sur le Risque Séchilienne(CLAIRS) s’est réunie le 25 juin 2013 sous l’égide du Préfet de l’Isère. La situation est toujours préoccupante aux Ruines de ‪Séchilienne‬ sur la zone la plus instable dite "zone frontale' (volume estimé à 3 millions de m3). Selon le Président du Comité d'experts, il est fort probable qu'il y ait des éboulements importants sur la période 2013-2015 de quelques centaines de milliers de m3 qui pourraient atteindre la Romanche.

Identifiée en Isère dans les années quatre-vingts, l’éboulement des Ruines de Séchilienne dans la vallée de la Romanche à vingt kilomètres en amont de Grenoble constitue une menace majeure pour la sécurité des personnes et des biens.

Le risque d’éboulement de plusieurs millions de m3 des Ruines de Séchilienne a justifié l’action des pouvoirs publics dès 1985. De nombreuses mesures ont été prises au fil des années : première déviation de l’ex-RN91 (devenue RD1091), suivi permanent du site depuis 1985 par le laboratoire Mécanique des Roches du CETE de Lyon, expropriation d’habitations directement menacées… (cf. notre dossier thématique multimédia – lien ci-dessous)

Originalité sur le plan national, une Commission Locale d’Analyse et d’Information sur le Risque Séchilienne (commission CLAIRS), sous le pilotage du préfet, a été mise en place et assure la diffusion régulière de l’information notamment vers les élus locaux et les associations de riverains. La dernière CLAIRS, dont l’IRMa est membre, s’est réunie le 25 juin 2013.

A cette occasion, le collège d’expert a confirmé que le risque à court terme se limitait à l’éboulement de la zone frontale, dont le volume est estimé à 3 millions de m3. L’état des connaissances sur le site, résultant des investigations et mesures réalisées depuis 25 ans, conduit à prévoir que cette zone frontale subira plusieurs éboulements partiels successifs, la probabilité d’un éboulement monophasé étant très faible.

L’accentuation de la dislocation de la zone frontale rend possible à court terme, selon le Président du Comité d’experts M PANET, l’éventualité d’éboulements partiels importants, dont le volume pourrait atteindre quelques dizaines à quelques centaines de milliers de m3. L’évolution actuelle du site reste dans les limites des conclusions du rapport du Collège d’expert de janvier 2009, lesquelles demeurent d’actualité.

Depuis 2005, les comptes rendus des réunions de la Commission Locale d’Analyse et d’Information sur le Risque Séchilienne (commission CLAIRS) sont accessibles en ligne sur le site de la Préfecture de l'Isère (cf. lien ci-dessous).

 

En savoir plus :

> Accéder aux comptes rendus de CLAIRS sur le site de la Préfecture de l'Isère
http://www.isere.pref.gouv.fr/Politiques-publiques/Risques/Risques-naturels/Ruines-de-Sechilienne

> Accéder au dossier thématique multimédia de l'IRMa "Les ruines de Séchilienne ou la montagne qui s'écroulent"
http://www.irma-grenoble.com/05documentation/04dossiers_numero.php?id_DT=1



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2020 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |