Accueil >> Actualité >> Articles

Mémoire & retour d’expérience | Crue / Inondation

Résilience

Plus de 1000 entreprises ont été sinistrées lors des des inondations du Var en juin 2010

Publié le 1 juillet 2010

Par François Giannoccaro

| 5810 vues | Ajouter aux favoris |
Plus de 1000 entreprises ont été sinistrées lors des des inondations du Var en juin 2010
Local commercial endommagé - Inondations dans le Var - juin 2010 S-Gominet -IRMa

Inondations, mon entreprise est-elle concernée ? 700 millions d'euros : c'est la première estimation de la Fédération française des sociétés d'assurance pour les dégâts occasionnés dans le Var par les pluies diluviennes des 14 et 15 juin 2010. Plus de 1000 entreprises ont été sinistrées et les premières remontées de la chambre de commerce et d'industrie du Var laissent présager un chiffre encore plus élevé. Que peuvent faire les entreprises situées en secteur inondable pour limiter l’impact de tels événements ?

Ca s’est passé dans le Var

"De nombreuses entreprises sont encore trop occupées à nettoyer, déblayer et faire face aux premières urgences pour se rendre au guichet unique, et c'est pour cette raison que nous multiplions les visites de terrain", indiquait Colette Durand, responsable de l'agence CCI de Draguignan au site d’information Localtis.info. « …Rien que dans les huit zones industrielles entièrement inondées de la région se trouvaient 879 entreprises, représentant plus de 8.000 emplois. Et plus de 1.600 commerces auraient été lourdement touchés, selon les premières estimations de la CCI du Var. L'agriculture est également atteinte. Quelque 3.000 moutons et brebis, plus de 100 chevaux se sont noyés. Bon nombre de cultures maraîchères ont été submergées. "Agriculture, industrie, commerce, services... tous les secteurs sont également pénalisés… ».

« …Dans les entreprises, les commerces, on se mobilise pour remettre en état ce qui peut l'être. Chez Sommepp (moules d'injection), le président directeur général et les quinze salariés ont déjà retiré 15 tonnes de boue, après avoir passé une nuit sur des étagères, coincés par les flots. "En l'espace de quelques heures, l'eau est montée jusqu'à 1,60 mètre. Nous avons eu le temps de sauver les archives et l'informatique. Mais nous n'avons rien pu faire pour les machines outils. Il y en a pour 3 millions d'euros. Si nous ne sommes pas indemnisés totalement et rapidement, nous ne pourrons pas repartir", souligne François Patoureaux, le PDG. Encore peut-il se féliciter d'avoir pris une assurance qui couvre ses pertes d'exploitation et lui permettra de verser les salaires jusqu'au redémarrage effectif de l'entreprise, au mieux en octobre. "… ».

Pour donner un coup de pouce aux plus petites et aux plus fragiles, Hervé Novelli, en visite le 28 juin dans le Var, a annoncé la mobilisation du Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce (Fisac). Les entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 1 million d'euros (HT) pourront percevoir une aide allant jusqu'à 10.000 euros : 8.000 euros pour l'investissement, et 2.000 euros pour les pertes d'exploitation.

Réduire l’impact des inondations par un travail préventif dans l’entreprise

Toute entreprise située à proximité d’un cours d’eau risque un jour d’avoir à subir une inondation. Les conséquences de tels événements peuvent être importantes : dégâts matériels, perte de stocks, dégradation des bâtiments et des véhicules, pollutions des sols et des eaux, pertes d’exploitation, jours chômés, pertes de clientèle suite à arrêt de l’activité et parfois, fermeture de l’entreprise. Si le risque zéro n’existe pas, l’expérience démontre depuis plusieurs années qu’il est cependant possible de réduire l’impact d’une inondation si un travail préventif est fait au sein de l’entreprise qui se trouve en secteur inondable. Une démarche volontaire et l’implication du chef d’entreprise permettent de mener une série d’actions préventives passant, dans un premier temps, par un diagnostic de la vulnérabilité de l'entreprise.

Comment connaître les risques auxquels l’entreprise est exposée ?

En France, le cadre réglementaire en matière de prévention des risques d’inondation amène l’Etat à développer une politique de réglementation de l’occupation des sols dans les zones à risques. Le but est d’éviter que de nouvelles constructions ne viennent augmenter la densité des habitations à l’intérieur ou à proximité des zones à risques.

C’est à l’Etat « d’afficher le risque inondation » là où il est connu et de porter ces informations, notamment sous la forme d’études et de cartes, à la connaissance des communes. Fréquences des crues, hauteur d’eau, durée de submersion, vitesse du courant…

Pour définir précisément le phénomène inondation à l’échelle d’une entreprise, différents documents sont donc disponibles dans les mairies (Atlas des zones inondables, portés à connaissance, Plan de prévention des risques naturels prévisibles…).

Quelles dispositions préventives les entreprises doivent-elles prendre ? Y-a-t-il un plan de prévention particulier ? Quels bénéfices tirer d’une démarche de réduction de la vulnérabilité ?

Le diagnostic permettra de disposer de documents préconisant la mise en place de mesures techniques et de dispositifs organisationnels efficaces pour faire face à une situation de crise. Une synthèse pourra préciser, le cas échéant :

  • les caractéristiques des conditions de l’inondation (hauteurs d’eau, vitesses d’écoulement, délais avant l’inondation …sur le site de l’entreprise),
  • l’organisation de la mise en vigilance, de l’alerte et de la sauvegarde des salariés d’autant plus importante que l’entreprise est située aux abords d’un cours d’eau, à caractère torrentiel, qui réagit rapidement en cas de fortes précipitations
  • une analyse descriptive et quantifiée des dommages et des dysfonctionnements que pourrait subir l’entreprise si elle était inondée
  • les mesures techniques (barrières anti-crue, surélévation d’équipements sensibles, arrimage des cuves...) et organisationnelles (plan de gestion de crise : qui fait quoi et comment dans l’entreprise ?) pouvant être mises en œuvre
  • Identification des activés, ne pouvant pas être interrompues et les dispositions de continuité de l'activité de l’entreprise en mode dégradé
  •  ...

Les avantages sont multiples : 

  • être prêt à gérer un phénomène d’inondation, avant, pendant et après la montée des eaux
  • assurer la sécurité des salariés de l’entreprise
  • réduire les dommages et les pertes matérielles
  • assurer la continuité de l'activité par la mise en place de stratégies (télétravail, mesures « barrières »...)
  • renforcer sa crédibilité auprès de ses partenaires commerciaux
  • contenir le poste « Assurances » de l’entreprise

Il faut savoir que les recommandations et les prescriptions techniques du diagnostic ne présentent pas de caractère obligatoire. Le chef d’entreprise décide de les appliquer ou non. Leur mise en œuvre permettra cependant de gérer la situation de crise plus sereinement et dans l’absolu de moins fragiliser l’entreprise.

Notre Institut préconise systématiquement un diagnostic de vulnérabilité de l’entreprise située en zone inondable suivi d’un plan d’actions qui apportera à chaque acteur économique concerné, quelle que soit sa taille, son activité et la configuration de son site, une réponse adaptée.

 

 



Commentaires »


Découvrez le Risques-Infos 46 :
risques infos

 

JT#5 - Retour sur le séisme du Teil :
journée technique #5
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

Découvrez le Risques-Infos 46 :
risques infos

 

JT#5 - Retour sur le séisme du Teil :
journée technique #5
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

Vidéos


Précédent Suivant

Diaporamas


Précédent Suivant
 
Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère DREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2024 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |