Accueil >> Actualité >> Articles

Politiques publiques

L'Union européenne face aux catastrophes d'origine humaine ou naturelle

Publié le 14 mars 2008

Par Céline Brun-Picard

| 4266 vues | Ajouter aux favoris
| Partager
L'Union européenne face aux catastrophes d'origine humaine ou naturelle

La Commission européenne a adopté, le 5 mars, une communication sur le renforcement de la capacité de réaction de l'Union européenne en cas de catastrophe d'origine humaine ou naturelle. Un plan d'actions devra être mis en œuvre d'ici la fin 2008. Le projet sera porté par la France dans le cadre de sa présidence européenne.

Le projet de force de protection civile européenne de la Commission Européenne

La Commission Européenne propose que l'Union européenne renforce ses capacités à fournir une protection civile ainsi qu'une aide humanitaire sur son territoire et à l'étranger.

Pour la Commission, il s'agit là d'une nécessité :

  • les derniers événements majeurs (comme les incendies de forêt) ont montré qu'il faut impérativement améliorer la capacité de réaction existante de l’UE aux catastrophes.
  • la fréquence des catastrophes liées au changement climatique augmente, en Europe comme dans le Monde.
  • il y a une forte demande en ce sens de la part des citoyens européens ; en témoigne la toute récente enquête Eurobaromètre publiée le 13/03/2008, et selon laquelle environ 78 % des Européens estiment qu’il serait utile de créer une force européenne de protection civile qui pourrait intervenir en cas de catastrophe naturelle dans leur pays.

 

La communication de la Commission Européenne inclut notamment les propositions suivantes, issues du rapport Barnier de mai 2006 :

  • transformer le mécanisme communautaire de protection civile (centre de suivi et d'information) en un centre opérationnel et le renforcer par des moyens de réserve ;
  • renforcer l'aide humanitaire en comblant les lacunes existantes au niveau de la fourniture de l'aide, en renforçant les capacités mondiales de réaction (notamment le système des Nations unies et le mouvement de la Croix-Rouge) et en améliorant la coordination avec les divers acteurs humanitaires ;
  • créer un réseau européen de formation à l'aide d'urgence en cas de catastrophe ;
  • améliorer les mesures de préparation aux catastrophes dans l'Union européenne comme dans les pays tiers, les systèmes d'alerte précoce (par exemple pour les tsunamis en Méditerranée) et l'utilisation du numéro d'urgence unique européen «112» ;
  • appeler au renforcement de la coopération inter-institutionnelle avec le déploiement, le cas échéant, d'équipes conjointes de planification et d'intervention sur des catastrophes particulières impliquant la mise en œuvre de différents instruments.

 

Dans un article de Localtis Info, on apprenait également que le projet pourrait être porté par la France au cours de sa présidence européenne. Les pompiers de 25 pays européens se sont ainsi réunis les 7 et 8 mars à Paris pour poser les jalons d'un projet de force de protection civile européenne, inspiré du même rapport Barnier.
"Ce projet devrait être ensuite porté par la présidence française au second semestre 2008, indiquent, dans un communiqué, les deux coorganisateurs de cette rencontre, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) et le Comité technique international du feu (Ctif). "

Une information confirmée par ailleurs par la ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, le 8 mars 2008 lors de ce même symposium (source : la Gazette des Communes, n°11/1925, 17/03/2008, p. 17).

 

Le plan d'action de la Commission, d'ici la fin 2008

La Commission a entrepris un exercice d'évaluation de toutes les ressources existantes et propose un plan d'action en quatre points, formé de mesures particulières à "envisager et/ou mettre en œuvre" d'ici à la fin de 2008.

 

1. Pour améliorer la coopération inter-institutionnelle :

  • définir des scénarios complexes pour les opérations de secours en cas de catastrophe à l’intérieur et à l’extérieur de l’UE pour chaque grande catégorie de catastrophe et pour chaque grande région;
  • lancer une étude sur les capacités logistiques mondiales de réaction en cas de catastrophe;
  • assurer un lien étroit entre le recensement des capacités logistiques, qui est en cours dans le domaine de l’aide humanitaire internationale, et le processus d’identification des lacunes au niveau des ressources consacrées à l’intervention en cas de catastrophe;
  • déployer, le cas échéant, lors de catastrophes spécifiques, des équipes conjointes de planification et d’intervention impliquant à la fois des instruments communautaires et l’action du Conseil, et se fondant, pour la phase d’évaluation, sur la méthode d’évaluation des besoins après une catastrophe élaborée conjointement par l’UE, l’ONU et la Banque mondiale;
  • mettre en place des échanges d’informations factuelles et de rapports analytiques et élaborer des outils de reconnaissance de situations;
  • continuer d’investir dans la recherche et dans les projets pilote sur les technologies de l’information et des communications propres à améliorer les systèmes de réaction et d’alerte en cas de situation d’urgence et de catastrophe.

 

2. Pour renforcer la capacité européenne d’aide humanitaire

  • lancer une étude cartographique sur les capacités logistiques, notamment le stockage, l’achat et le transport jusqu’à la destination finale des biens humanitaires, dans le but de recenser les éventuelles lacunes en matière d’intervention.
  • fournir un programme complet de renforcement des capacités pour poursuivre le développement des capacités de réserve des Nations Unies et du mouvement de la Croix-Rouge;
  • répondre immédiatement à l’appel lancé par le Consensus pour une meilleure coordination opérationnelle de l’aide humanitaire de l’UE, par exemple en assurant la communication en temps voulu des rapports de situation de la DG ECHO établis par les experts sur le terrain aux points de contact des États membres de l’UE, à la fois dans les capitales et sur le terrain;
  • développer, avec les acteurs du développement, le cadre stratégique pour les mesures de préparation aux catastrophes visant à renforcer les capacités locales dans les pays sujets aux catastrophes.

 

3. Pour préparer la protection civile européenne

  • transformer le Centre de suivi et d’information en un centre d’opérations pour l’intervention européenne de protection civile;
  • identifier les lacunes dans les ressources disponibles pour l’intervention en cas de catastrophe et, le cas échéant, présentera des propositions en vue d’améliorer les capacités européennes d’intervention en matière de protection civile;

 

4. Pour renforcer les capacités de l’ensemble des politiques et instruments communautaires

  • soumettre, pour mi-2009, des propositions en vue de la création d’un réseau européen de formation à l’aide d’urgence en cas de catastrophe;
  • finaliser les propositions en faveur d’une approche européenne intégrée de la prévention des catastrophes naturelles et d’une stratégie européenne de réduction des risques de catastrophes dans les pays en développement;
  • aider les États membres à élaborer des signaux communs d’alerte rapide. en particulier, la Commission invite instamment les États membres à redoubler d’efforts en vue de créer un système d’alerte rapide pour les tsunamis;
  • fournir davantage d’informations à l’appui de l’intervention en cas de catastrophe dans ses diverses phases: préparation, alerte rapide, réaction et redressement, y compris dans le cadre de son initiative GMES;
  • envisager de réserver la communication à large bande aux situations d’urgence.

 

 

En savoir plus :

> Communication de la commission européenne (17 pages en français)
http://ec.europa.eu/commission_barroso/president/pdf/COM2008_130_fr.pdf

> Pour une force européenne de protection civile : europe aid - Rapport de Michel Barnier, mai 2006
http://ec.europa.eu/commission_barroso/president/pdf/rapport_barnier_20060508_fr.pdf

> La France devrait porter le projet de force de protection civile européenne : article de Localtis info, 06/03/2008
http://www.localtis.info/servlet/ContentServer?c=artVeille&cid=1204782354510&pagename=Localtis/artVeille/artVeille

> Les Européens placent l’environnement au centre de leurs préoccupations : communiqué de l'Union Européenne, 13/03/2008
http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/08/445



Commentaires »


Découvrez le Risques-Infos 46 :
risques infos

 

JT#5 - Retour sur le séisme du Teil :
journée technique #5
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

 

Vidéos


 
Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère DREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2024 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |