Bonne année 2023 !
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> n°843

Risques Hebdo n°843 du 27-10-2022 au 03-11-2022

Contact : celine.lestievent@irma-grenoble.com

Dans la région Auvergne Rhône-Alpes

Rhône / Que faire face aux inondations dans le bassin de l’Ozon?

Source : Le Progrès, 26/10/2022

"Pluies diluviennes, inondations, coulées de boue : les communes du bassin de l’Ozon prennent de plein fouet le dérèglement climatique. Une problématique sur laquelle travaille le syndicat mixte d’assainissement et d’aménagement de la vallée de l’Ozon. « On a lancé des études sur le ruissellement pour Marennes, Simandres et Chaponnay, les communes les plus touchées par ce phénomène. On va lancer la réfection de la retenue sèche de la Combe Saint-Jean à Simandres. On a lancé des études pour préserver le bas de Saint-Pierre-de-Chandieu ». La gestion du risque des inondations passe aussi par la prévision météorologique. Comme d’autres communes avant lui, le Smaavo s’est tourné vers l’expertise du météorologue brondillant Romain Weber. « On va installer plusieurs stations météo (pour commencer à Saint-Symphorien-d’Ozon et Chaponnay). On en a déjà une à Communay. Les stations de météo France ne sont pas forcément placées pour qu’on puisse faire de la prévention affinée sur notre bassin-versant. Il y a un grand lien qui sera fait avec le plan de sauvegarde des communes », justifie la directrice du syndicat Emmanuelle Gracia-Lavedrine."

Savoie / Les chantiers de sécurisation des digues de l’Isère viennent de débuter

Source : SISARC, 26/10/2022

"Les digues de l’Isère en Combe de Savoie ont été construites il y a plus de 150ans. Elles ont subi les assauts de la rivière et les conséquences d’actions anthropiques. Durant l’hiver 2022-2023 trois tronçons de digues de l’Isère en Combe de Savoie vont faire l’objet de travaux de sécurisation, il s’agit : De la digue rive gauche au droit de la gravière de Gilly-sur-Isère ; De la digue rive droite de l’Isère sur le secteur d’Arbin et de Montmélian ; De la digue rive gauche au droit de la gravière de Pré Couardin à Laissaud. Les travaux de réparation vont principalement consister à reconstituer la partie inférieure de la protection en enrochements qui est aujourd’hui déstructurée. Sur une durée d’environ 5 à 6 mois, ce sont environ 120.000 tonnes de blocs qui devront être mises en place pour mener à bien ces opérations de réparation."

Risques Hebdo est réservé aux adhérents, pour le consulter :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

 

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : celine.lestievent@irma-grenoble.com

 

 

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |