Matinale 10 loi matras
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Résultats de la recherche
revue de presse
Mots clés :

"Feux de forêt"

954 documents trouvés / 96 page(s)

PPL / sur l’engrillagement des espaces naturels : vers une adoption définitive début 2023

[ Risque Hebdo n°848, 30/11/2022 ]
Source : Sénat

"Dans le contexte de dérèglement climatique, la gestion des eaux souterraines répond à des enjeux économiques, sociétaux et environnementaux de plus en plus sensibles. Une bonne connaissance du sous-sol et de ses propriétés est ainsi nécessaire pour évaluer l’état des eaux et orienter les actions à mener pour permettre leur préservation. Le référentiel hydrogéologique BDLISA (Base de Données des LImites des Systèmes Aquifères) est un outil qui permet de localiser et de caractériser les formations géologiques aquifères, semi-perméables et imperméables, à l'échelle du territoire national (départements métropolitains et d'outremer) sous trois niveaux de visualisation (nationale, régionale, et locale). Depuis bientôt 10 ans, ce référentiel cartographique du Système d'Information sur l'Eau fournit ainsi un cadre scientifique précieux aux acteurs et gestionnaires de la ressource en eau souterraine. "

Estimer le dessèchement des forêts pour mieux prédire le risque incendie

[ Risque Hebdo n°848, 05/12/2022 ]

"Le dessèchement du feuillage des arbres est un facteur clé dans la propagation des incendies. Pourtant, lors des sécheresses, l’évolution du contenu en eau des couverts forestiers reste mal comprise. Des scientifiques d’INRAE et du CNRS ont développé le premier modèle permettant de prédire la teneur en eau des canopées en période de sécheresse et lors des vagues de chaleur. Leurs résultats, publiés dans la revue New Phytologist, pourraient permettre de développer des modèles de prévision des risques d’incendie intégrant le fonctionnement de la végétation."

Dans le Gard, des arbres pour renaître de ses cendres

[ Risque Hebdo n°848, 03/12/2022 ]
Source : Le Monde

"En 2019, un mégafeu ravageait 800 hectares autour de la commune de Générac, près de Nîmes. La vaste opération de reboisement qui vient d’être lancée vise autant à aider la nature qu’à semer l’espoir auprès d’une population traumatisée. Dans ce village situé à vingt minutes au sud de Nîmes, l’été 2019 est encore présent dans les esprits et ses conséquences restent toujours visibles. La nature porte les stigmates du mégafeu qui s’est déclenché le 30 juillet 2019, ravageant plus de 800 hectares de bois, de garrigues et de vignes. Cet été-là, durant près d’une semaine, la population a vécu avec la peur au ventre de voir les flammes arriver jusqu’aux portes des maisons. Près de 200 personnes ont dû être évacuées. Franck Chesneau, un pilote de la Sécurité civile, a perdu la vie dans le crash d’un avion bombardier d’eau. Une place du village porte aujourd’hui son nom. « Le choc a été collectif, c’est un drame qui a endeuillé la commune, déclare Frantz Verbrackel, l’adjoint au maire délégué à l’environnement. Et puis nous avons découvert ces paysages lunaires, notre nature était comme morte… Avec les élus, on a jugé utile de faire quelque chose pour reconstruire notre forêt. » Le projet « Renaissance » est porté par la ville et l’Office national des forêts (ONF), mais n’a pu se concrétiser qu’avec la participation de mécènes privés, les sociétés STS Promotion et Vinci Construction. Sur les 800 hectares ravagés, la commune a perdu 70 hectares de forêt. L’opération de reboisement doit permettre d’en reboiser 20 avec 3 000 arbres. "

Feux de forêt : le Sénat vote un crédit d'impôt pour inciter au débroussaillement

[ Risque Hebdo n°847, 23/11/2022 ]

"Le Sénat à majorité de droite a voté mercredi, lors de l'examen en première lecture du projet de loi de budget pour 2023, un crédit d'impôt pour inciter les particuliers au débroussaillement autour de leur habitation, mesure de prévention contre les incendies de forêt. « Les obligations légales de débroussaillement sont trop peu appliquées avec un taux de réalisation souvent inférieur à 30 % », a fait valoir l'auteur de l'amendement, le sénateur LR du Var Jean Bacci. Il propose un crédit d’impôt « égal à 50 % des dépenses effectivement supportées et retenues dans la limite de 1 000 euros par foyer fiscal ».

Incendies géants de l’été : trois pompiers bellegardiens témoignent

[ Risque Hebdo n°846, 16/11/2022 ]

"L’été dernier a été marqué par d’importants feux de forêts en Gironde, Ardèche, Isère, Bretagne… Fin août, plus de 62 000 hectares de végétation avaient déjà brûlé. Trois sapeurs-pompiers locaux, engagés sur certains de ces incendies témoignent : les sergents Michaël Roubaud, Mickaël Pasquier et le 1ère classe volontaire, Evan Asperti. pour Michaël Roubaud, mobilisé à Hostens (33) : « j’ai été confronté au front de flammes, sur un terrain plat, dans des conditions assez physiques, durant 2 nuits. Le jour, on se reposait. C’était le chaos, le désert, tous les villages, notamment celui de Belin-Béliet, étaient vides, évacués, la police était présente pour éviter les pillages. On a vu pas mal de cadavres d’animaux. » Michaël se souvient également de la solidarité mise en œuvre et des norias d’agriculteurs venus en soutien. Pour Evan Asperti, qui a rejoint la Gironde pour affronter le feu géant de Landiras :« C’est le plus gros feu que j’ai fait et je ne pense pas que j’en ferai un comme ça de nouveau dans ma carrière. Il y avait des flammes partout, avec des engins de pompiers venus de toute la France, dans une végétation différente, avec de la tourbe, un terrain sableux. Le feu pouvait s’enfouir sur le sol et ressortir plus loin. Sur les lignes d’appui, il a aussi fallu récupérer des collègues dans leurs camions embourbés. »

Pour accèder à l'ensemble des archives de Risques Hebdo, connectez-vous ou inscrivez-vous :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : celine.lestievent@irma-grenoble.com

 

Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |