Matinale 10 loi matras
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Résultats de la recherche
revue de presse
Mots clés :

"Incident/Accident barrage"

6 documents trouvés / 1 page(s)

Barrage de Malpasset : 63 ans après, les habitants se souviennent

[ Risque Hebdo n°848, 02/12/2022 ]
Source : France 3.fr

" Le 2 décembre 1959, des pluies diluviennes s’abattent sur la vallée de Fréjus. Il est plus de 21 heures dans la ville endormie quand un énorme grondement se fait entendre. Une vague haute de 30 mètres déferle à 80 km/h sur la Ville de Fréjus (Var) et ses fermes alentours. Elle se déverse depuis le barrage de Malpasset. La catastrophe fait 423 victimes que les rescapés et la Ville ne veulent pas oublier dont 151 enfants, sont emportés dans leur sommeil. Il s’agit de la plus grande catastrophe d'après-guerre en France."

Ukraine / Le barrage de Kakhovka "endommagé" par une frappe ukrainienne, selon Moscou

[ Risque Hebdo n°844, 06/11/2022 ]
Source : Le Monde

"Le barrage hydroélectrique de Kakhovka dans la région ukrainienne de Kherson (Sud) occupée par les forces russes a été "endommagé" à la suite d'une frappe ukrainienne, affirme Moscou. "Aujourd'hui à 10 heures (8 heures GMT), six missiles Himars ont été lancés. Les unités de défense antiaérienne [en] ont abattu cinq, dont un a touché l'écluse du barrage de Kakhovka, qui a été endommagé", a déclaré un représentant des services d'urgence, cité par les agences russes. Kiev a accusé Moscou ces dernières semaines d'avoir "miné le barrage", "des mensonges" selon les autorités d'occupation russes."

Pakistan / Sind, une province dans l’enfer des inondations

[ Risque Hebdo n°836, 07/09/2022 ]
Source : RFI

"La province du Sind dans le sud du Pakistan, est l’une des plus affectées par les inondations qui frappent le Pakistan depuis mi-juin. En cause, des pluies de mousson exceptionnelles et des rivières en crue après la fonte accélérée des glaciers dans le nord du pays. Un habitant sur sept est touché et 6,4 millions de personnes ont un besoin urgent d'aide humanitaire. Plus de 1 300 personnes ont été tuées selon le dernier bilan officiel qui pourrait s’alourdir au fur et à mesure que les secours accèdent aux zones sinistrées. Actuellement, les craintes de nouvelles inondations viennent du lac Manchar qui se trouve à 80 km de la province de Dadu. C’est un lac utilisé pour le stockage de l'eau, mais qui, aujourd’hui, déborde. Ces vannes sont soumises à une forte pression ; des milliers d’habitations sont menacées. Les autorités ont ouvert une brèche qui permet à l’eau de s’écouler en direction de certains villages qui seront inondés, mais cela devrait permettre au district de Dadu et Sewan, qui sont très peuplés, d’être épargnés. Cela suffira-t-elle ? Certains se posent la question car l’eau des pluies tombée dans les montagnes du Baloutchistan, voisin, vont atteindre le lac Manchar et le gonfler encore plus alors qu’il déborde déjà. Et cela alors que la météo prévoit de la pluie dans les prochains jours."

La sécheresse révèle une gestion délicate des barrages

[ Risque Hebdo n°834, 30/08/2022 ]

"Pour affiner la précision du soutien d’étiage et les lâchers d’eau en période de sécheresse, il faut aux barrages des données (hauteurs d’eau, débits entrants ou sortants…) collectées par les piézomètres et sondes des réseaux Dreal, et transmises automatiquement quasiment partout aux systèmes informatiques. « L’avenir, c’est le satellite : nous avons expérimenté cette année la collecte des débits et hauteurs d’eau deux fois par jour, par analyse d’images satellite. On fait le bilan », précise Guillaume Choisy, directeur de l’Agence de l’eau Adour-Garonne. Côté fiabilité des données, à l’Etablissement public Loire (EPL), on évoque « une précision de l’ordre de 10 %, mais des valeurs moins exactes lors de débits rarement observés comme début août, selon Emmanuel Lehmann, chef du service barrages à l’EPL.Enfin, l’amélioration de la prévision des débits d’étiage « permettra d’anticiper : communiquer au grand public, gérer les échanges d’eau, prendre des mesures avant la crise. Cela requiert de la connaissance en hydrogéologie de socle et en météorologie. », conclut Yann Cauet, directeur du SDAEP 22."

Nouvelle-Calédonie / trois personnes emportées par un lâcher d’eau près d’un barrage

[ Risque Hebdo n°809, 13/02/2022 ]

"Selon les premières informations, les trois victimes, deux femmes de 22 ans et une fillette de 8 ans, se promenaient près du site dit du « trou bleu » en aval du barrage du lac de Yaté, lorsqu’elles ont été emportées samedi en fin d’après-midi par un lâcher d’eau, destiné à réguler le niveau dans la retenue du barrage. En raison d’épisode de fortes pluies à répétition, le seuil d’alerte avait été atteint."

Pour accèder à l'ensemble des archives de Risques Hebdo, connectez-vous ou inscrivez-vous :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : celine.lestievent@irma-grenoble.com

 

Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |