Matinale 10 loi matras
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Tempête Alex / Un épisode méditerranéen exceptionnel dans les Alpes Maritimes

Tempête Alex / Un épisode méditerranéen exceptionnel dans les Alpes Maritimes

"La tempête Alex est arrivée par la Bretagne du jeudi 1er au vendredi 2 octobre 2020, dont un record absolu de vent a été enregistré dans le Morbihan avec 186 km/h à Belle-île ; puis du vendredi 2 elle s'est déplacée vers le Sud du pays apportant des pluies intenses et orageuses dans les Alpes-Maritimes et l'est du Var : "des cumuls de pluie exceptionnels, voire sans précédent, ont été enregistrés. Sur l’épisode, ce sont 560 millions de tonnes d'eau qui se sont abattues sur ce département, soit environ 190 000 piscines olympiques", selon MétéoFrance. La tempête Alex a aussi touché sur son passage d'autres départements de l'Est et du Sud-Ouest, mais aussi au-delà des frontières, l'Italie et la Suisse notamment. Au 06 octobre, le bilan des victimes fait état de 7 morts dont 4 en France, et 3 en Italie. 8 personnes sont portées disparues et 13 n'ont pas données de nouvelles à ce jour.

Tempête Alex : la vallée de la Vésubie porte encore les stigmates de la catastrophe

Source : France Info, 26/11/2022

[Vidéo] "En 2020, la tempête Alex emportait une partie de Saint-Martin-Vésubie, dans les Alpes-Maritimes. Deux ans après la catastrophe, les vestiges des bâtiments détruits demeurent toujours dans la rivière. La cuve rouillée de la station-service de Saint-Martin-Vésubie engloutie par les eaux a été retrouvée. Autour d’un habitant du village, 200 bénévoles répartis sur différents secteurs tentent de ramasser un maximum de déchets. Céline Laux vient un week-end sur deux de Toulon (Var) pour aider au nettoyage. Elle fait volontiers trois heures de route, comme de nombreux bénévoles de l’association "Les week-ends solidaires". “

Les agences de l'eau bénéficieront d'une autorisation supplémentaire de 100 millions d'euros

Source : Actu Environnement, 18/11/2022

"« Nous augmenterons les moyens des agences de l'eau de 100 millions d'euros, dont 40 millions d'euros pour l'agence Rhône-Méditerranée-Corse (RMC), a indiqué Élisabeth Borne, Première ministre, à l'occasion de la convention des maires de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, le 14 novembre dernier. Avec ces moyens supplémentaires, l'agence pourra notamment mettre en place des projets pour prévenir les sècheresses qui vont, malheureusement, se multiplier. » L'augmentation des moyens des agences étaient une demande portée, entre autres, par les comités de bassin, réunis, le 9 novembre, dans la continuité du lancement du chantier de la planification écologique consacrée à l'eau. L'agence RMC a la part la plus importante de la répartition, parce qu'elle avait demandé à disposer de marges supplémentaires pour faire face aux réparations liées aux inondations et crues cévenoles, comme des casses sur les réseaux, notamment à la suite des pluies diluviennes dans la vallée de la Roya (Alpes-Maritimes)."

Risques Hebdo est réservé aux adhérents, pour le consulter :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : celine.lestievent@irma-grenoble.com

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |