glissement du Châtelard, réactivation
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Tempête Alex / Un épisode méditerranéen exceptionnel dans les Alpes Maritimes

Tempête Alex / Un épisode méditerranéen exceptionnel dans les Alpes Maritimes

"La tempête Alex est arrivée par la Bretagne du jeudi 1er au vendredi 2 octobre 2020, dont un record absolu de vent a été enregistré dans le Morbihan avec 186 km/h à Belle-île ; puis du vendredi 2 elle s'est déplacée vers le Sud du pays apportant des pluies intenses et orageuses dans les Alpes-Maritimes et l'est du Var : "des cumuls de pluie exceptionnels, voire sans précédent, ont été enregistrés. Sur l’épisode, ce sont 560 millions de tonnes d'eau qui se sont abattues sur ce département, soit environ 190 000 piscines olympiques", selon MétéoFrance. La tempête Alex a aussi touché sur son passage d'autres départements de l'Est et du Sud-Ouest, mais aussi au-delà des frontières, l'Italie et la Suisse notamment. Au 06 octobre, le bilan des victimes fait état de 7 morts dont 4 en France, et 3 en Italie. 8 personnes sont portées disparues et 13 n'ont pas données de nouvelles à ce jour.

Tempête Alex / « La reconstruction se fera avec l’eau et ses exigences et pas contre l’eau », Xavier Pelletier, préfet délégué chargé de la reconstruction dans les vallées

Source : Le Moniteur, 06/05/2021

"Jusqu’à fin décembre, nous avons géré les urgences en restaurant les fonctionnalités en termes de circulation, mais aussi d’accès à l’eau, à l’électricité, de rétablissement des lignes téléphoniques. Il y a encore beaucoup de travaux à faire vu l’ampleur des dégâts, dont la facture, je le rappelle, est de l’ordre du milliard d’euros.Pour coordonner au mieux les actions, j’ai mis en place une petite équipe que j’ai baptisée " Mission interministérielle pour la reconstruction des vallées ". (...) En définitive, l’enseignement qu’il faut retenir, c’est de laisser le plus de place possible au lit majeur des rivières, de leur permettre de s’étendre, de dépenser leur énergie et de charrier ses matériaux, plutôt que de les contraindre et de générer des phénomènes d’accélération dans l’écoulement des eaux."

Une catastrophe hors norme d'origine météorologique le 2 octobre 2020 dans les montagnes des Alpes-Maritimes

Source : OpenEdition, 02/05/2021

"Cet article est fondé sur l'étude de l'épisode pluviométrique exceptionnel du 2 octobre 2020 dans les Alpes-Maritimes et des mécanismes météorologiques qui l'ont produit, constituant ainsi un aléa hors du commun en terme de risque. De plus, les dramatiques conséquences synchrones de cet évènement en terme de dommages expriment la vulnérabilité de ces vallées montagnardes, qui recouvre l'exposition des populations et des biens matériels (les enjeux), ainsi que les moyens mis en œuvre pour protéger ces derniers. Or, dans ces montagnes encaissées, la rareté des terrains plats ou simplement constructibles, pousse l'homme à occuper les fonds de vallée, ce qui accroît la vulnérabilité. Mais ce classique cadre d'analyse nous paraît incomplet si l'on n'intercale pas une composante intermédiaire entre la pluie et le désastre, car les crues ne sont pas l'aléa. Cette autre composante est la susceptibilité du milieu à engendrer glissements de terrain et crues. L'événement du 2 octobre 2020 est donc détaillé en terme de risque à trois composantes."

Risques Hebdo est réservé aux adhérents, pour le consulter :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : celine.lestievent@irma-grenoble.com

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2021 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |