Bonne année !
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Séisme du Teil

Séisme du Teil

Un séisme de magnitude 5,4 sur l'échelle de Richter a été enregistré ce lundi 11 novembre à 11h52 (heure locale) à environ 10 km de Montélimar, vers Le Teil, en Ardèche. Il a duré environ 5 secondes. 4 personnes ont été blessées, dont l'une gravement. 200 maisons sérieusement fissurées et pour certaines en partie effondrées. 250 personnes ont dû évacuer leur logement et n'ont pas pu le regagner lundi soir. La magnitude a été évaluée entre 5.1 et 5.4, dans un premier temps. Puis, la magnitude de moment, plus représentative de la taille du séisme, a été évaluée entre 4.8 et 4.9.

Ce que le séisme du Teil nous apprend sur le risque sismique en France métropolitaine

Source : The Conversation, 16/12/2020

"Pour les géologues, deux observations émergeaient donc : d’une part, le foyer du séisme est très peu profond ; d’autre part, les zones de décalage vertical du sol vues avec le traitement des images radar sont alignées de façon presque rectiligne. Ces observations sont très importantes car elles suggèrent que la partie de la faille qui a rompu lors du séisme (rupture dite « cosismique ») a atteint la surface, ce qui, pour un séisme de cette magnitude, est un événement très rare. Si rare qu’à la date du séisme du Teil, aucune rupture cosismique indiscutable à la surface du sol n’avait encore été décrite en France métropolitaine. Le séisme du Teil est, aussi, particulièrement intéressant, car il illustre « en direct » l’inversion d’une faille normale, et par conséquent le changement de régime tectonique. Les paléosismologues étudient la faille de la Rouvière et les autres failles qui constituent cette partie du réseau de failles des Cévennes dans le but de déterminer si elles avaient déjà produit des ruptures de surface au cours des 2 derniers millions d’années."

Ardeche / Séisme au Teil : et si c’était la pluie qui l'avait déclenché ?

Source : Le Dauphiné Libéré, 15/12/2020

"L’hypothèse peut sembler surprenante. Mais le bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) travaille sérieusement sur cette piste. Dans une étude financée par LafargeHolcim, le BRGM tente de comprendre comment l’eau de fortes pluies aurait pu jouer sur la faille de la Rouvière. Celle qui est à l’origine du séisme du Teil il y a un peu plus d’un an."

Risques Hebdo est réservé aux adhérents, pour le consulter :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : celine.lestievent@irma-grenoble.com

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2020 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |