Matinale 10 loi matras
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Résultats de la recherche
revue de presse
Mots clés :

"Érosion côtière"

189 documents trouvés / 19 page(s)

La Côte de Nacre voit loin pour son littoral

[ Risque Hebdo n°835, 05/09/2022 ]

"La Côte de Nacre fait ­partie des zones sensibles, en ­particulier Ouistreham (9 300 hab.), Cabourg (3 600 hab.), ­Courseulles-sur-Mer (4 200 hab.) ou Caen (106 200 hab.), plus en retrait de la côte, mais concernée par le débordement des nappes phréatiques le long de l’estuaire de l’Orne. Sur ce territoire marqué par une large interface terre-mer, différents acteurs travaillent de longue date sur la gestion des risques. Ici, le conservatoire mène un projet expérimental : rendre à la nature des terres qui avaient été polderisées. Le site a été déboisé pour reconnecter la mer aux prés-salés. Une zone d’expansion de crues de 16 hectares a ainsi été créée, permettant de protéger population et activités en cas de débordement de la rivière."

« Oléron, les sentinelles du climat », le documentaire sur une île en sursis

[ Risque Hebdo n°835, 01/09/2022 ]
Source : France 3.fr

[Jeudi 8 Septembre à 22.50 sur France 3] "D’ici la fin du siècle, l’île d’Oléron, située à l’ouest de la Charente-Maritime, disparaîtra. Amputés de 10 mètres par an, ses 100km de côtes et ses paysages idylliques seront bientôt submergés par la montée des eaux. Laure-Anne Berrou et Martin Courcier dressent six portraits de passionnés : agricultrice, éleveuse, apiculteur, mytiliculteur (éleveur de moules), éclusière et saulnière dans les marais salants… Ils ont tous changé leurs habitudes de travail pour devenir les « sentinelles climats »"

Risques littoraux : un accord entre le BRGM et la Région Nouvelle-Aquitaine

[ Risque Hebdo n°835, 05/09/2022 ]
Source : BRGM

"Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, et Michèle Rousseau, présidente du BRGM, ont signé officiellement une convention de partenariat, le lundi 5 septembre 2022, au sein de l’Hôtel de Région à Bordeaux, à l’occasion d’une journée d’échanges dédiée à la recherche et au littoral réunissant différents acteurs (partenaires académiques, élus, agents des services de l'État et des collectivités...). Cet accord vise à renforcer les capacités de recherche sur les risques littoraux en Nouvelle-Aquitaine dans un contexte où l’espace côtier concentre d’importants enjeux environnementaux et sociétaux dans l’avenir. Avec une façade océane de plus de 790 km, le littoral représente un enjeu majeur de l’activité et de l’attractivité de la Région Nouvelle-Aquitaine : 1 million d’habitants et une perspective d’accroissement de 300.000 habitants pour 2040, 49.000 emplois dans l’économie maritime et littorale. Cette attractivité fait non seulement peser une importante pression sur la qualité et l’intégrité des milieux, mais rend ces espaces d’autant plus vulnérables à ces aléas. Consciente de leur impact à long terme, la Région Nouvelle-Aquitaine en a fait un axe de sa stratégie de recherche et d’innovation pour appuyer sa politique d’aménagement durable des territoires littoraux et devenir une région pilote en la matière au niveau international."

Les Solutions fondées sur la Nature pour les risques littoraux en France

[ Risque Hebdo n°832, 19/07/2022 ]

"Érosion côtière, submersion marine, mobilité dunaire… face aux risques naturels, accentués par les changements climatiques, les Solutions fondées sur la Nature sont des réponses efficaces et durables pour répondre à ces enjeux tout en apportant des bénéfices pour la biodiversité. La France, en métropole comme en Outre-Mer, est particulièrement concernée par ces risques littoraux. Cette vulnérabilité est exacerbée par une forte densité de population qui entraine un haut niveau d’artificialisation alors que ces milieux concentrent une biodiversité remarquable et particulièrement menacée par les activités humaines. Face à ce constat et à l’urgence d’agir, la publication « Les Solutions fondées sur la Nature pour la réduction des risques littoraux en France » présente 9 retours d’expériences de projets concrets de protection, restauration et gestion durable d’écosystèmes côtiers mis en œuvre en France métropolitaine et en Outre-Mer."

Érosion des berges du Saint-Laurent : il faut travailler avec la nature et non la combattre

[ Risque Hebdo n°832, 20/07/2022 ]

"Les côtes du fleuve Saint-Laurent s’érodent. Cela a un impact sur les infrastructures, l’économie et le bien-être des habitants. Elle expose les communautés aux inondations, et peut détruire les écosystèmes locaux. Sous la menace d’une catastrophe climatique, une réflexion approfondie est nécessaire pour permettre une adaptation à un climat changeant dans le Saint-Laurent. Au Québec, environ 97 % de l’infrastructure côtière est ce que nous qualifions de « dure » : digues et brise-lames. Le problème de l’infrastructure dure est qu’elle ne s’adapte pas à l’évolution du climat. En tant que telle, elle nécessite souvent un entretien et un réaménagement, et peut entraver l’évolution naturelle du littoral. C’est ce qu’on appelle le « coastal squeeze ». Les implications du changement climatique sont de plus en plus évidentes. Ses effets se font sentir dans tout le Saint-Laurent : les plages s’érodent et davantage de communautés risquent d’être inondées. Les communautés doivent s’adapter. L’une des principales approches proposées pour s’adapter aux impacts du changement climatique est celle des « solutions basées sur la nature »."

Pour accèder à l'ensemble des archives de Risques Hebdo, connectez-vous ou inscrivez-vous :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : celine.lestievent@irma-grenoble.com

 

Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |