Matinale 10 loi matras
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Résultats de la recherche
revue de presse
Mots clés :

"Post-catastrophe"

171 documents trouvés / 18 page(s)

Dans le Gard, des arbres pour renaître de ses cendres

[ Risque Hebdo n°848, 03/12/2022 ]
Source : Le Monde

"En 2019, un mégafeu ravageait 800 hectares autour de la commune de Générac, près de Nîmes. La vaste opération de reboisement qui vient d’être lancée vise autant à aider la nature qu’à semer l’espoir auprès d’une population traumatisée. Dans ce village situé à vingt minutes au sud de Nîmes, l’été 2019 est encore présent dans les esprits et ses conséquences restent toujours visibles. La nature porte les stigmates du mégafeu qui s’est déclenché le 30 juillet 2019, ravageant plus de 800 hectares de bois, de garrigues et de vignes. Cet été-là, durant près d’une semaine, la population a vécu avec la peur au ventre de voir les flammes arriver jusqu’aux portes des maisons. Près de 200 personnes ont dû être évacuées. Franck Chesneau, un pilote de la Sécurité civile, a perdu la vie dans le crash d’un avion bombardier d’eau. Une place du village porte aujourd’hui son nom. « Le choc a été collectif, c’est un drame qui a endeuillé la commune, déclare Frantz Verbrackel, l’adjoint au maire délégué à l’environnement. Et puis nous avons découvert ces paysages lunaires, notre nature était comme morte… Avec les élus, on a jugé utile de faire quelque chose pour reconstruire notre forêt. » Le projet « Renaissance » est porté par la ville et l’Office national des forêts (ONF), mais n’a pu se concrétiser qu’avec la participation de mécènes privés, les sociétés STS Promotion et Vinci Construction. Sur les 800 hectares ravagés, la commune a perdu 70 hectares de forêt. L’opération de reboisement doit permettre d’en reboiser 20 avec 3 000 arbres. "

Inondations Wallonie: 25 millions répartis entre 9 villes et communes pour l'acquisition de biens immobiliers et les travaux de démolition

[ Risque Hebdo n°848, 02/12/2022 ]
Source : Rtbf.be

"La Wallonie va subsidier ces rachats. Ce jeudi, le gouvernement wallon a réparti l’enveloppe de 25 millions d’euros destinée aux villes et communes qui souhaitent acquérir des biens sinistrés lors des inondations de juillet 2021 et considérés comme problématiques du point de vue de la gestion des risques liés aux inondations. La somme est importante, mais ce n'est pas nécessairement une bonne nouvelle. A Verviers par exemple, même pour la trentaine de maisons visées en priorité (sur une centaine), ce sera trop juste. L'enveloppe de 25 millions d'euros sera répartie entre les 9 villes et communes les plus touchées par les inondations de juillet 2021, hors territoire germanophone, sous la forme d'un droit de tirage. Sont concernées: Chaudfontaine, Esneux, Liège, Limbourg, Pepinster, Rochefort, Theux, Trooz et Verviers."

Aude / Carcassonne : un nouveau déversoir au lac de la Cavayère, quatre ans après les inondations

[ Risque Hebdo n°848, 29/11/2022 ]

"Après le nouveau pont de Villegailhenc, lundi, le barrage de la Cavayère, un deuxième ouvrage touché par les inondations de 2018, a été inauguré ce mardi 29 novembre après 15 mois de travaux. Cet ouvrage est le fruit d'une longue bataille juridique entre la Ville et l'intercommunalité, pour savoir qui assumerait la conduite du chantier. C'est finalement Carcassonne Agglo, aux côtés de l'entreprise Cazal, qui s'est chargée de la construction de ce déversoir pour éviter la fragilisation du barrage du lac et ainsi, protéger les habitants en aval d'éventuelles autres inondations, suite à celles de 2018. Carcassonne Agglo qui précise : "Le niveau de l'eau était monté de deux mètres. Aujourd'hui, avec ce déversoir et la même crue, le niveau augmentera de 70 à 80 centimètres maximum. Cela peut rassurer les habitants, notamment ceux de Trèbes, qui pouvaient craindre une rupture de barrage".

Le fonds « pertes et dommages », obtenu à la COP27 pour aider les pays touchés par le dérèglement climatique, reste entièrement à construire

[ Risque Hebdo n°847, 23/11/2022 ]
Source : Le Monde

"C’est une avancée de la COP27 qui a été unanimement saluée. Les 196 pays réunis à Charm El-Cheikh (Egypte) pour la 27e conférence mondiale sur le climat ont décidé de créer un fonds pour les « pertes et dommages », afin d’aider financièrement les pays touchés par ces dégâts irréversibles dus au dérèglement climatique (cyclones, inondations, etc.). Cette décision, qualifiée d’« historique » par les négociateurs comme par les observateurs, est l’aboutissement d’une demande que les pays du Sud portent depuis trente ans. Un comité composé de quatorze pays du Sud et de dix du Nord sera chargé de rendre opérationnel ce fonds dès la COP28, qui se tiendra en novembre 2023 à Dubaï (Emirats arabes unis). Il devrait se réunir plusieurs fois dans l’année, et multiplier les dialogues, ateliers et rapports. Le texte de décision de la COP27 ne précise pas ses contours, ni ne répond aux questions épineuses de ses contributeurs et de ses bénéficiaires.La COP27 indique seulement que le fonds sera destiné aux pays en développement « particulièrement vulnérables ». Reste à définir les critères de vulnérabilité. Ce fonds pourrait au minimum bénéficier aux petites îles en développement et aux pays les moins avancés (PMA), un groupe dont la liste est établie par l’ONU en fonction du produit intérieur brut (PIB) ou d’indicateurs de développement humain."

Ardeche / "La maison s'enfonce", après la sécheresse et les fissures, des communes d'Ardèche demandent l'aide de l'Etat

[ Risque Hebdo n°847, 23/11/2022 ]
Source : France 3.fr

"En Ardèche, 42 communes ont déposé des dossiers à la préfecture pour que l'état de catastrophe naturelle soit reconnue après la sécheresse de l'été dernier. Sans ce classement, les habitants n'ont aucun recours possible auprès de leur assurance en cas de dommages sur leur maison, notamment quand elles se fissurent. A Ruoms, le maire comptabilise 34 maisons touchées. "Les maisons sont prêtes à tomber, constate Guy Clément, le maire de la commune, cela risque de s’aggraver d’année en année, " conclu-t-il, en feuilletant le dossier de certains habitants. Ces victimes de la sécheresse devront prendre leur mal en patience, car même si l’état de catastrophe naturelle est reconnu, ils devront compter au moins deux ans avant d'obtenir réparation."

Pour accèder à l'ensemble des archives de Risques Hebdo, connectez-vous ou inscrivez-vous :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : celine.lestievent@irma-grenoble.com

 

Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |