Matinale 10 loi matras
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Résultats de la recherche
revue de presse
Mots clés :

"Evaluation des risques"

102 documents trouvés / 11 page(s)

Rapport / sur l’état des ressources en eau dans le monde renseigne sur les cours d’eau, le stockage des eaux terrestres et les glaciers

[ Risque Hebdo n°848, 29/11/2022 ]

"Dans son premier Rapport sur l’état des ressources en eau dans le monde, qui vient d’être publié, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) évalue les effets des changements climatiques, environnementaux et sociétaux sur les ressources en eau de la planète. Ce bilan annuel est destiné à favoriser la surveillance et la gestion des ressources mondiales en eau douce dans un contexte de demande croissante et de réserves limitées. Il fait la synthèse du débit des cours d’eau ainsi que des principales inondations et périodes de sécheresse. Il donne un aperçu des zones sensibles en matière d’évolution du stockage de l’eau douce et souligne le rôle crucial et la vulnérabilité de la cryosphère (neige et glace)."
De grandes parties du monde plus sèches que la normale en 2021 : onu

Savoie / Le glacier de Saint-Sorlin a perdu quatre mètres d’épaisseur

[ Risque Hebdo n°848, 30/11/2022 ]

"Suivi scientifiquement depuis 1957, le glacier de Saint-Sorlin, en Savoie, perdait en moyenne deux mètres d’épaisseur sur sa surface depuis 2003. L’année 2022 a été encore plus catastrophique au niveau des constatations. La nouvelle caméra mise en place par Enlaps au printemps , pour surveiller au quotidien le glacier de Saint-Sorlin dans le cadre du projet Planet Watch, va rester en place pendant l’hiver. La contribution de Saint-Sorlin aux étiages dans l’Arvan et autres, ce sont aussi des travaux regardés actuellement. Saint-Sorlin, à l’inverse d’autres glaciers, a probablement déjà passé son pic : il fond de plus en plus, mais comme il y a de moins en moins de glace, il donne moins d’eau. Ce sont des travaux détaillés qu’on n’a pas encore faits. La problématique d’un glacier qui disparaît, c’est un château d’eau qui apporte moins aux rivières dans les mois les plus secs, et on perd aussi une quantité d’eau, parce qu’il n’y aura peut-être plus que la neige de l’hiver à fondre. On diminue aussi le débit des rivières. Mais le glacier, comparé à tout le bassin-versant, ce n’est pas non plus une grosse superficie. "

Climat : La Niña pourrait persister jusqu’en mars, prolongeant la sécheresse et les inondations - OMM

[ Risque Hebdo n°848, 30/11/2022 ]

" Selon les modèles climatiques des experts de l’OMM, il y a 75% de chance que La Niña perdure sur la période décembre-février 2022/2023 et 60% de chance pour la période de janvier à mars. C’est la première fois de ce siècle et seulement la 3e fois depuis 1950 que La Niña dure pendant trois hivers consécutifs dans l’hémisphère Nord (ou trois étés consécutifs dans l’hémisphère Sud). Selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM), le phénomène climatique La Niña pourrait ainsi perdurer jusqu’en février, voire mars. La Niña est notamment responsable de l’aggravation de la sécheresse dans la Corne de l’Afrique et de précipitations de mousson plus intenses et plus longues en Asie du Sud-Est."

Symposium du CFBR - 26 janvier 2023 à Chambéry

[ Risque Hebdo n°848, 26/01/2022 ]

"Le symposium du CFBR se tiendra le jeudi 26 janvier 2023 de 10h15 à 16h30 au Centre de Congrès Le Manège, 331 rue de la république à Chambéry (ouvert à tous, gratuit sur inscription). Egalement, vendredi 27 janvier 2023 de 8h30 à 12h30, dans le cadre du symposium, la visite de 2 sites (Ouvrages de protection contre les inondations : un système d’endiguement et des bassins de stockage) et déjeuner : présentation de la gouvernance locale, des problématiques de risques, des enjeux, techniques et travaux récents et projetés Objectifs de la visite : Présentation du programme d’aménagement contre les crues, de la prise en compte de la problématique par la collectivité. Comprendre les choix techniques opérés en fonction du contexte local (opportunités en termes de matériaux, et des différents enjeux qui vont au-delà de la protection contre les inondations (principe de la GEMA-PI) appliqué au territoire Apprécier l’évolution des ouvrages 4 ans après leur construction ainsi que la visite d’un ouvrage réaménagé en 2022."

Le risque de glissement de terrain persiste des années après un séisme

[ Risque Hebdo n°848, 01/12/2022 ]
Source : Catnat.net

"Publié dans la revue Communication Nature, l’étude s’est concentrée sur les glissements de terrain accélérés par les tremblements de terre (EAL). Ces types de glissements de terrain sont affectés par les effets sismiques à long terme et peuvent maintenir un mouvement accéléré pendant longtemps après le tremblement de terre. Les EAL causent des pertes humaines particulièrement graves, en particulier dans les zones sismiquement actives.Les scientifiques ont utilisé des observations radar par satellite pour détecter et étudier l’activation et la récupération des EAL dans le centre de l’Italie. Leur travail a conduit au tout premier inventaire EAL complet, qui a le potentiel d’éclairer l’évaluation des risques de glissement de terrain à long terme dans les zones sismiquement actives."

Pour accèder à l'ensemble des archives de Risques Hebdo, connectez-vous ou inscrivez-vous :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : celine.lestievent@irma-grenoble.com

 

Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |