matinale risques nucléaire
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Incendie de Lubrizol

Incendie de Lubrizol

Des explosions qui se font entendre dans la nuit du mercredi 25 au jeudi 26 septembre 2019, c'est le début de l'incendie du site Lubrizol, classé Seveso seuil haut, à Rouen. Le PPI a été déclenché : mesures de confinement de la population sur un périmètre de 500 m autour de l'entreprise, fermeture des établissements sensibles. L'incendie a été éteint jeudi en soirée, pour le foyer principal : 11 000 m2 touchés, soit à peu près 10 % du site de l’usine Lubrizol. 240 sapeurs-pompiers et 200 engins venus de six départements ont pris part aux opérations. L’usine Lubrizol,fabrique et commercialise des additifs pour lubrifiants. Cet incendie a provoqué, un panache de fumée de 22 km de long et 6km de large qui s'est déplacé et a atteint les Pays-bas, samedi soir. Après l'incendie, les interrogations portent sur les conséquences sanitaires de l'incident pour les populations, et sur la transparence des informations transmises au public... Un incident qui montre tout l'enjeu de la communication de crise en cas de catastrophe.

Lubrizol / ICPE ; pollution atmosphérique… l’Etat ajuste les règles, a minima, après Lubrizol… tandis que la Cour des comptes en appelle à de plus vastes réformes

Source : Blog Landot & Associés, 28/09/2020

"Le cadre juridique des questions liées à la pollution atmosphérique sont complexes (I) et ont donné lieu récemment à des remous contentieux. L’Etat vient d’ailleurs d’ajuster nombre de règles ICPE pour tenir compte de l’accident sur l’usine LUBRIZOL (II). Mais, au delà, c’est à une accélération et à un approfondissement de l’action des pouvoirs publics (plus qu’une réelle réorientation) qu’en appelle, de son côté, la Cour des comptes (III)."
Voir "Les politiques de lutte contre la pollution de l'air" : courdescomptes

Incendie dans une usine chimique

N° 54441 -  26/09/2019 -  FRANCE - 76 - ROUEN / "Vers 2h35, un feu se déclare sur 2 sites industriels mitoyens dans une zone industrielle. L’un, classé Seveso Seuil Haut, fabrique des additifs pour lubrifiants. L’autre, non Seveso, exerce une activité d’entreposage de divers produits, dont certains proviennent de l’usine Seveso voisine. Les pompiers sont alertés par une entreprise tierce visualisant des flammes vers les 2 sites. L’incendie prend très vite de l’ampleur... "

Risques Hebdo est réservé aux adhérents, pour le consulter :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : celine.lestievent@irma-grenoble.com

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2020 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |