matinale risques nucléaire
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Pluies intenses et inondations : Cévennes, Alpes maritimes et Var - 22 et 24 nov.

Pluies intenses et inondations : Cévennes, Alpes maritimes et Var - 22 et 24 nov.

Le sud-est de la France a été frappé du 22 au 24 novembre par un épisode de pluies intenses et des inondations, notamment sur l'est du Var et l'ouest des Alpes-Maritimes. Tout d'abord, de vendredi à samedi, les pluies les plus intenses se sont produites sur les Cévennes : de 50 à 100 mm d’eau en moyenne avec pointes à 230mm à Loubaresse (07). Puis, de samedi à dimanche, sur la région PACA notamment sur le Var et les Alpes Maritimes, où en 36 heures, il est tombé en moyenne 150 et 250mm, avec un pic 300 et 350mm sur l’est du Var, à Tanneron. Le département du Var a été placé en vigilance rouge samedi soir. Les fleuves de l’Argens, du Gapeau et du Var ont fortement réagi.

Inondations dans le Sud-Est / Les assureurs estiment la facture à 285 millions d’euros

Source : 20 minutes.fr, 02/12/2019

"Près de 20.000 déclarations de sinistres en une semaine. C’est ce que les assureurs ont enregistré après les inondations qui ont frappé les Alpes-Maritimes et le Var du 22 au 24 novembre. Le coût total des dommages assurés est estimé à 285 millions d’euros, a indiqué lundi la Fédération française de l'assurance (FFA). Ce montant demeure provisoire, d’autant que 40.000 sinistres pourraient être déclarés au total, précise la profession. Le montant des dégâts assurés sera « sans doute revu à la hausse à la suite du second épisode de pluie subi par la région le 1er décembre », ajoute le communiqué."

Alpes Maritimes / "J’ai entendu un bruit, un choc, un gros frac"... 17 personnes relogées après l'éboulement de La Turbie

Source : Nice Matin, 29/11/2019

"Ce glissement de terrain [arrivé mercredi 27 novembre] est consécutif aux quatre jours de pluie de ce week-end, au cours duquel 160 mm d’eau ont été mesurés. Au lendemain de l’éboulement 6 familles ont été évacuées. En fin de journée, l’expert livre son diagnostic. "Le mur de soutènement a été monté en enrochement, non bétonné. Il n’était pas adapté au contexte géologique, à la morphologie du terrain et au surpoids de la maison. Le volume de matériaux n’est pas stable. Il faut donc réaliser des travaux d’urgence dans cette zone."

Risques Hebdo est réservé aux adhérents, pour ²le consulter :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : nelly.mioni@irma-grenoble.com

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |