matinale risques nucléaire
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Explosions au port de Beyrouth

Explosions au port de Beyrouth

Un incendie accompagné d'une haute colonne de fumée a précédé la double explosion qui a détruit ou endommagé tous les bâtiments situés autour du port de Beyrouth, au Liban, mardi 4 août, à 18h10. « Près de la moitié de Beyrouth est détruite ou endommagée », a déclaré mercredi le gouverneur de la capitale, Marwan Abboud. L'origine du souffle destructeur sur la ville serait l'explosion d'un stock de 2750 tonnes de nitrates d'ammonium qui sert dans la fabrication des engrais, laissé en attente depuis 2014 au port. L’état d’urgence a été décrété pour deux semaines, mercredi 5 août. L'aide internationale a été sollicitée. Le bilan des dommages humains actuels : 158 morts, 60 disparus, 6 000 blessés, 250 000 à 300 000 personnes sans-abris.

Explosion à Beyrouth / plus de 85.000 locaux ont été endommagés

Source : Le Figaro, 19/09/2020

"Concernant les dégâts, «85.744 unités endommagées ont été recensées» ce qui inclut des locaux individuels (60.818 logements et 962 restaurants) ainsi que des bâtiments plus imposants (19.115 établissements et sociétés commerciales, 12 hôpitaux, 82 établissements d'enseignement). Et 1137 unités archéologiques, c'est-à-dire des bâtiments classés ou à caractère traditionnel, ont également été affectées. Elle a comptabilisé environ 550.000 mètres carrés de verre brisé et plus de 108.000 portes intérieures endommagées."

Liban / Le port de Beyrouth s'enflamme de nouveau, les Libanais sont catastrophés et lassés

Source : Euronews, 10/09/2020

"Un nouvel incendie, et pas des moindres, continue de ravager ce qui reste du port de Beyrouth, un peu plus d'un mois seulement après la gigantesque et meurtrière explosion qui avait traumatisé les habitants de la capitale du Liban. Plusieurs quartiers riverains ont dû être évacués en urgence jeudi. Le feu qui s'est déclaré jeudi à la mi-journée au milieu de la zone franche portuaire n'était toujours pas éteint en soirée. Les flammes ont jailli d'un entrepôt où étaient stockés des bidons d'huile de moteur et des roues de voiture, une information donnée par les militaires. Le cauchemar s'est renouvelé, de hautes colonnes de fumée noire ont obscurci le ciel de Beyrouth tout au long de la journée. "

Risques Hebdo est réservé aux adhérents, pour le consulter :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : celine.lestievent@irma-grenoble.com

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2020 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |