film en suivant l'orage
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Résultats de la recherche
revue de presse
Mots clés :

23715 documents trouvés / 2372 page(s)

Article / Gestion de crise et incertitude(s) ou comment planifier le hors-cadre et l’inimaginable. Application aux crises résultant de crues majeures en Île-de-France

[ Risque Hebdo n°667 ]
Source : Cairn.info

"La crise est généralement associée à la notion d’incertitude. Le terme recouvre toutefois plusieurs acceptions qui appellent des réponses différentes de la part des acteurs de la gestion. Le cas d’une crue majeure de la Seine et de ses affluents permet d’étudier les différentes formes d’incertitudes qui surviennent lors d’une crise. En s’appuyant sur l’observation de l’exercice EU-Sequana de mars 2016 et sur les crues de juin 2016 et janvier 2018, on peut ainsi distinguer l’imprévu, l’inconnu et l’imprédictible structurel qui posent chacun des problèmes spécifiques aux gestionnaires et qui mettent à l’épreuve l’anticipation, la planification et la conduite. S’ajoute l’inimaginable (ou inconcevable) qui fait que les acteurs sont incapables, à un moment donné, de se figurer l’événement à venir, ici, un événement « hors-cadre », qui demande un changement radical dans la manière de concevoir et de mettre en œuvre la gestion de crise. "

"J'espère que ce bâtiment de crise nucléaire ne sera pas beaucoup utilisé" annonce le directeur adjoint d'Orano La Hague

[ Risque Hebdo n°667, 17/04/2019 ]
Source : France bleu

"Un bâtiment flambant neuf a été inauguré hier mardi à Orano La Hague. Ce bâtiment de crise fait partie des travaux et améliorations entamés en 2011 pour améliorer la sécurité sur le site après la catastrophe nucléaire de Fukushima. Un bâtiment de 800 m2 sur deux étages avec 10 pièces avec PC crise, salles de communication presse/salariés/familles, salles des experts, de la direction. Les équipements ont aussi été présentés : une trentaine de véhicules, des groupes électrogènes, des cellules mobiles contre les risques chimiques...L'idée : pouvoir dégager les accès et produire eau, air, électricité en toutes circonstances."

Le robot pompier Colossus, l’autre héros de Notre-Dame

[ Risque Hebdo n°667, 16/04/2019 ]
Source : La Croix

"Le robot pompier Colossus, a été employé par les pompiers de Paris pour lutter contre l'incendie de Notre-Dame. En service depuis deux ans au sein de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), cet engin à chenilles de 500 kg est devenu un partenaire apprécié des soldats du feu. Capable d’emporter 200 mètres de tuyaux, il peut cracher 3.000 litres d’eau par minute. Véritable couteau suisse, il est également capable de transporter du matériel, d’évacuer des blessés, et de donner de précieuses informations aux pompiers grâce à sa caméra thermique, sa vision jour-nuit, et ses capteurs de gaz. Le tout avec une autonomie de 10 heures."

Bretagne / Sécurisée après l’éboulement, la liaison du port au cap d’Erquy bientôt rouverte

[ Risque Hebdo n°667, 16/04/2019 ]
Source : actu.fr

"L’escalier récent qui reliait le port au cap d’Erquy avait été détruit par un éboulement en 2017. Les travaux ont commencé voilà un mois et devrait durer encore quelques semaines afin de pouvoir rouvrir la liaison en toute sécurité. Il a fallu imaginer un escalier au squelette articulé pour ne pas avoir de terrassement et éviter de déstabiliser la falaise en creusant. L’escalier repose donc sur des tiges qui viennent s’enfoncer dans des poteaux, fixés sur l’ancien rocher. Après expertise, à nouveau, du CEREMA, le Département a donc pris les différentes mesures qui s’imposaient et, notamment, dévié l’écoulement de l’eau pour qu’elle se rejette au-delà du parcours de l’escalier."

Thèse / Raffinement de la localisation d’images provenant de sites participatifs pour la mise à jour de SIG urbain

[ Risque Hebdo n°667, 16/04/2019 ]
Source : thèses.fr

"Les villes sont des zones actives : tous les jours de nouvelles constructions ont lieu, des immeubles sont démolis ou des locaux commerciaux changent d'enseigne. Les gestionnaires des Systèmes d'information géographique de la ville ont pour but de mettre le plus à jour possible leurs modèles numériques de la ville. Ces modèles peuvent se composer de cartes en 2D mais aussi de modèles en 3D qui peuvent provenir d'une reconstruction à partir d'images. Dans le but d'améliorer le processus de mise à jour et suivant le même esprit que les approches participatives, nous proposons d'utiliser les plateformes de partage de photos comme "Flickr", "Twitter", etc. Nous proposons alors un système qui aide à trouver une meilleure localisation et retrouve une information d'orientation de la photographie. Nous présentons ensuite les résultats de l'ensemble de ce système que nous appelons "Data Gathering system for image Pose Estimation"(DGPE). "

Pour accèder à l'ensemble des archives de Risques Hebdo, connectez-vous ou inscrivez-vous :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : nelly.mioni@irma-grenoble.com

 

L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |