vitesse en philippin. Il a traversé le centre et l’est du Japon, dans la nuit de samedi à dimanche : pluie record à Nagano, où une digue a lâché, déversant les eaux de la rivière Chikuma sur une zone résidentielle dont les habitations étaient inondées jusqu’au premier étage. Ainsi, que 922.5 mm de pluies dans la ville d'Hakone en 48 heures. Des pluies diluviennes, et des rafales de vent jusqu'à 158 km/h à Tokyo, une mer déchaînée avec des vagues jusqu'à 14 mètres de haut, des submersions littorales et des glissements de terrain. 7,3 millions de personnes avaient reçu samedi des consignes d’évacuation. Après le passage du typhon, ce sont près de 110 000 secouristes qui sont mobilisés : 80 000 policiers, pompiers et gardes-côtes et 31 000 soldats des Forces japonaises d’autodéfense pour secourir les victimes et tenter de retrouver les personnes disparues. HAgibis, est le typhon jugé le plus violent depuis Kanogawa en 1958. A Chiba, un tremblement de terre de magnitude 5,7 a aussi eu lieu sans lien avec le typhon. Au 15 octobre, le bilan des victimes est de 70 morts, 15 disparus et plus de 200 blessés." />
matinale risques nucléaire
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Le typhon Hagibis frappe le Japon, samedi 13 octobre 2019

Le typhon Hagibis frappe le Japon, samedi 13 octobre 2019

Samedi 13 octobre 2019, au soir le Japon, a été frappé par un typhon de catégorie 2/5, baptisé " Hagibis ", qui signifie vitesse en philippin. Il a traversé le centre et l’est du Japon, dans la nuit de samedi à dimanche : pluie record à Nagano, où une digue a lâché, déversant les eaux de la rivière Chikuma sur une zone résidentielle dont les habitations étaient inondées jusqu’au premier étage. Ainsi, que 922.5 mm de pluies dans la ville d'Hakone en 48 heures. Des pluies diluviennes, et des rafales de vent jusqu'à 158 km/h à Tokyo, une mer déchaînée avec des vagues jusqu'à 14 mètres de haut, des submersions littorales et des glissements de terrain. 7,3 millions de personnes avaient reçu samedi des consignes d’évacuation. Après le passage du typhon, ce sont près de 110 000 secouristes qui sont mobilisés : 80 000 policiers, pompiers et gardes-côtes et 31 000 soldats des Forces japonaises d’autodéfense pour secourir les victimes et tenter de retrouver les personnes disparues. HAgibis, est le typhon jugé le plus violent depuis Kanogawa en 1958. A Chiba, un tremblement de terre de magnitude 5,7 a aussi eu lieu sans lien avec le typhon. Au 15 octobre, le bilan des victimes est de 70 morts, 15 disparus et plus de 200 blessés.

EN IMAGES. Au Japon, l'ampleur de la catastrophe se dévoile après le passage du typhon Hagibis

Source : France Info, 15/10/2019

"Le Japon tente de soigner ses plaies. Près de trois jours après le passage meurtrier du typhon Hagibis, le pays découvre l'ampleur des dégâts alors qu'un nouveau bilan, donné mardi 15 octobre par la chaîne de télévision publique NHK, fait désormais état de près de 70 morts. Quinze personnes sont en outre toujours portées disparues, selon la NHK. Plus de 100 000 sauveteurs cherchaient encore des survivants dans les zones inondées et affectées par des glissements de terrain meurtriers, déclenchés par les pluies "sans précédent" qui accompagnaient Hagibis, selon les météorologues nippons."

Japon / après le typhon Hagibis, la crainte des glissements de terrain

Source : RFI, 15/10/2019

"Des dizaines de milliers de personnes ont trouvé refuge dans des centres d’évacuation. Des sans-abri se sont vus refuser l’accès à certains d'entre eux. Le Premier ministre Shinzo Abe dit que cette discrimination est inacceptable. Au Japon, la télévision publique parle désormais de près de 70 morts. Quinze personnes sont toujours portées disparues. Caroline Haga, de la Croix-Rouge internationale, s'en rendue dans trois préfectures affectées par les inondations. « C’est l'ouragan ou le typhon le plus violent qui ait frappé le Japon depuis 60 ans. La zone est très étendue : il a affecté toute l’île de Honshu, la plus peuplée. Personne ne s’attendait à des pluies torrentielles », explique-t-elle à RFI."

Risques Hebdo est réservé aux adhérents, pour ²le consulter :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : nelly.mioni@irma-grenoble.com

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |